Electricité : Pas de « black out » mais des « coupures ciblées » possibles en janvier

Si la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Emmanuelle Wargon s'est voulue rassurante, excluant toute perte totale de contrôle du système électrique, elle n'a pas écarté « des coupures ciblées, décidées, et qui tournent d'une ville à l'autre » en janvier en cas de météo trop froide et si les consommateurs ne réduisent pas leur consommation lors des alertes.
« On a une forme d'inquiétude ou de vigilance pour janvier », a averti la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Emmanuelle Wargon,
« On a une forme d'inquiétude ou de vigilance pour janvier », a averti la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Emmanuelle Wargon, (Crédits : CHARLES PLATIAU)

« On a une forme d'inquiétude ou de vigilance pour janvier », a averti la présidente de la Commission de régulation de l'énergie (CRE), Emmanuelle Wargon, ce samedi matin. « On pensait que les risques commenceraient dès novembre ou décembre, et maintenant on est plus tranquille, on est vraiment rassuré sur novembre et décembre, en revanche comme il y a eu des décalages (de remise en production de certaines centrales nucléaires, NDR) chez EDF », a-t-elle indiqué sur France Info. Près de la moitié des 56 réacteurs d'EDF sont, en effet, à l'arrêt, pour des maintenances programmées ou des problèmes de corrosion avérés ou soupçonnés. La production d'électricité nucléaire devrait ainsi atteindre cette année un plus bas historique, entre 275 et 285 térawattheures (TWh).

Selon les prévisions publiées vendredi par le gestionnaire du réseau électrique RTE, le « scenario le plus probable » est celui de seulement environ 40 gigawatts (GW) de puissance du parc nucléaire disponibles début janvier, soit environ 65% de la capacité nucléaire installée. La perspective d'atteindre 45 GW comme initialement prévu le 14 septembre par RTE dans la présentation de son scénario hivernal, apparaît désormais « improbable », mais « pas impossible», selon Thomas Veyrenc, directeur exécutif en charge de la stratégie, de la prospective et de l'évaluation de RTE. EDF, de son côté, prévoit dans son calendrier officiel une disponibilité de 48 GW au 1er janvier, selon l'analyse de l'AFP. « Nous avons constaté un petit écart, mais réel par rapport à notre scenario central, un retard de l'ordre de deux semaines », sur la prévision de disponibilité du parc nucléaire, un écart qui pourrait être « plus significatif » en janvier, a encore indiqué RTE qui explique que cet écart est dû aux « mouvements sociaux » de septembre et d'octobre, qui ont mis un coup d'arrêt à des travaux ainsi qu'aux « retards et aléas techniques » dans la maintenance courante. En revanche, cette situation n'est pas liée aux travaux pour régler les problèmes de corrosion sous contraintes, programmés sur 16 réacteurs considérés comme « sensibles ou fortement sensibles » à ce phénomène.

Lire aussiNucléaire: la méthode du gouvernement pour construire six nouveaux réacteurs EPR à toute vitesse

Pas question de « black out », mais des « coupures ciblées » possibles

Pas question pour autant de craindre un « black out », une perte totale de contrôle du système électrique, rassure la présidente de la CRE. « Le système qui saute, ça ne se produira pas ». Au-delà des centrales nucléaires, EDF peut en tout cas compter sur de meilleurs stocks hydrauliques pour faire tourner ses barrages, et sur le bon niveau de remplissage des réserves de gaz. « Le pire qui peut se produire, ce sont des coupures ciblées, décidées, et qui tournent d'une ville à l'autre » en cas de météo trop froide et si les consommateurs ne réduisent pas leur consommation lors des alertes, a-t-elle ajouté, voulant croire à la bonne volonté des Français en matière d'économies d'énergie. « Je suis très convaincue que le premier jour Ecowatt (dispositif d'alerte, ndlr) rouge tout le monde prendra ça au sérieux » pour réduire ponctuellement sa consommation et ainsi éviter une coupure, a-t-elle poursuivi.

Des alertes rouges Ecowatt pour réduire sa consommation

Une alerte rouge, d'Ecowatt signifie que le système électrique est très tendu (autrement dit, que la production et les importations ne suffiront pas à couvrir l'ensemble de la consommation) et qu'une coupure d'électricité, sous forme de délestage, est inévitable. Sauf, si la consommation baisse de manière volontaire et substantielle, grâce aux écogestes des consommateurs, particuliers et entreprises. Cette alerte se matérialisera par un SMS, email ou notification, envoyés trois jours à l'avance, et ce, seulement aux personnes qui se seront inscrites préalablement sur le site Ecowatt. L'alerte les invitera à réduire leur consommation de manière très ponctuelle, en baissant le chauffage d'un degré supplémentaire ou en remportant l'utilisation d'un équipement électrique dans la journée par exemple. Ces écogestes permettraient d'économiser jusqu'à 4 GW entre 8h et 13h et jusqu'à 5 GW entre 18h et 20h, selon RTE.

Lire aussiÉlectricité : l'alerte Ecowatt, l'arme française pour éviter les coupures cet hiver

Ce dernier a averti, la veille, des dangers qui pèsent sur le réseau électrique en janvier. Il estime que le risque de recours au dispositif Ecowatt, et en particulier au signal d'alerte rouge, apparaît « élevé sur le mois de janvier », même s'il « dépendra largement des conditions climatiques et de la possible survenue d'une vague de froid même modérée ». En d'autres termes, le risque que RTE appelle les Français à réduire leur consommation électrique en janvier, sous peine de coupures de courant, a augmenté. « Le mois de janvier concentre à présent davantage de risques » que dans son analyse antérieure, écrit RTE qui se dit, comme la CRE, confiant sur la tenue du réseau électrique pour la fin de l'année. Et ce, grâce à la baisse de la consommation électrique observée depuis plusieurs semaines (-6,6% sur 4 semaines par rapport à la moyenne de 2014 à 2019) qui « réduit le risque sur la sécurité d'approvisionnement » électrique pour l'hiver.

Pour autant, « le niveau de risque quantitatif est inchangé sur l'ensemble de l'hiver. Mais, il va se répartir un peu différemment : moins de risque en décembre, plus en janvier, moins fin février et mars. Mais, quantitativement sur l'hiver, c'est le même risque et donc le nombre de jours Ecowatt rouges attendus n'est pas modifié par rapport à ce que nous avons publié en septembre », a expliqué Thomas Veyrenc. En cas d'hiver normal, le nombre d'activations du signal Ecowatt rouge est estimé de 0 à 2, et de 0 à 5 en cas d'hiver froid, a dit RTE. « Nous engagerons tous les moyens de production », y compris à partir de fossiles (gaz et charbon) « avant de délester », a néanmoins assuré Jean-Paul Roubin, directeur exécutif clients et opération du système électrique de RTE.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 21/11/2022 à 11:19
Signaler
Ce pays n'en finit pas de se dégrader a cause de l'indigence des politiques depuis des années , et ce en toute impunité !!! Révoltant !

à écrit le 20/11/2022 à 19:16
Signaler
Ouf, on peut souffler, nous voilà rassurés on aura droit à de l'électricité la plus part du temps.....en tant que Pakistanais installé dans le grand pays moderne la France, je suis heureux de pas devoir revenir à la bougie ..... enfin je pense ?.......

à écrit le 20/11/2022 à 18:08
Signaler
plus de match en nocturne c'est un gouffre a jus fermont le's grandes surfaces cet hiver a peartir de 19 h 30 au lieu de 20 h voir 21 h eteignons les enseignes lumineuses a la fermeture des magasins eteignons tous les monuments cela va de soit ma...

à écrit le 20/11/2022 à 14:27
Signaler
Comment fait-on pour regarder Ecowatt si l'électricité est coupée ?

le 20/11/2022 à 17:00
Signaler
Sur le smartphone ! Même si le courant est coupé pendant des jours, un petit panneau de 50W à la place du bac-à-fleurs du balcon peut charger une petite batterie qui charge le téléphone et un peu de lumière.

à écrit le 20/11/2022 à 11:09
Signaler
Bonjour, Avant toute chose , ils me semble importants de coupé l'électrique au particuliers gros consommateur d'électricité.... Exemple : dernièrement je suis intervenue ( raisons professionnelle) chez un particuliers ou toute sont installations e...

à écrit le 20/11/2022 à 2:10
Signaler
Comme pour l'inflation, juste une impression. Ces gens sont inutiles et ne servent en rien le pays. Juste des naratteurs des bons a rien.

le 20/11/2022 à 8:52
Signaler
coupure d'electricite interdite ou il faut penaliser les vrais responsable oui ceux qui ont detruis la production d'energie sous de faux pretexte je nomme m macron et m hollande mme borne et m philippe ce sont eux les veritables responsables alo...

à écrit le 19/11/2022 à 19:12
Signaler
Les français vont payer les fautes de leurs présidents : Hollande et Macron. Qui ont sacrifié le nucléaire sur l'hôtel du clientelisme et de l'idéologie.

le 19/11/2022 à 23:10
Signaler
Cette façon d'exonérer une technologie dont les pannes durent plus de deux ans et demi (confinement), dont on annonce la remise en service en septembre pour finalement avouer en novembre que ça ne fonctionnera pas avant le printemps... Une industrie...

le 20/11/2022 à 11:38
Signaler
@OfficierFred - Vous confondez l'optimisation de la maintenance du parc nucléaire, décidée en raison de la faible utilisation des centrales durant le premier confinement, et les corrosions découvertes mi-2021. Pour les 60 milliards, c'est la somme qu...

le 21/11/2022 à 8:00
Signaler
Visiblement, ce cher 'officier Fred' n'a pas compris grand chose au problème. On peut simplement remarquer qu'en ce qui concerne 'faillite et pénurie', nous y sommes déjà grâce à tous les efforts conjugués depuis plus de 30 ans de tous ceux qui ont a...

à écrit le 19/11/2022 à 18:36
Signaler
J'ai un peu peur pous nos forêts quand même, par chez nous à la campagne les cheminées allumées ont bien doublé, au moins.

à écrit le 19/11/2022 à 18:13
Signaler
"ou des problèmes de corrosion avérés ou soupçonnés". 56 dont 24 avec ses problèmes de corrosion en même temps ,faut le faire !, on a l'impression que même que tout cela a été bien orchestré par la macronie.Notez ,qu'avec le compteur linky on pou...

à écrit le 19/11/2022 à 17:26
Signaler
Si le but est que la France ressemble à l'ex-URSS, avec ses pénuries diverses, ses médias publics aux bottes, ses contraintes dans la vie de tous les jours pour les gens ordinaires (alors que les délinquants et les migrants peuvent faire ce qu'ils ve...

à écrit le 19/11/2022 à 14:01
Signaler
En appartement, un petit chauffage gaz, avec un détecteur de CO, ne sera donc pas inutile.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.