Paris : Tour Eiffel, Hôtel de Ville, musées... à 22 heures, la Ville Lumière éteint les feux

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé, ce mardi, l'extinction de l'éclairage des monuments municipaux comme des mairies d'arrondissement à partir de 22 heures, dès le 23 septembre dans le cadre d'un « plan d'urgence pour la sobriété » dont l'objectif est de « faire baisser encore la consommation de 10% ».
La tour Eiffel s'éteindra, elle, désormais au départ du dernier visiteur, soit à 23 h 45 au lieu de 1 h du matin jusqu'ici, a indiqué ce mardi Anne Hidalgo, maire de Paris.
La tour Eiffel s'éteindra, elle, désormais au départ du dernier visiteur, soit à 23 h 45 au lieu de 1 h du matin jusqu'ici, a indiqué ce mardi Anne Hidalgo, maire de Paris. (Crédits : Reuters)

Alors que les Français sont appelés à multiplier les « éco-gestes », c'est au tour de la ville de Paris de se mettre à la sobriété. L'Hôtel de Ville, la tour Saint-Jacques, les musées municipaux et les mairies d'arrondissement cesseront d'être éclairés à 22 heures à partir du 23 septembre en raison de la crise énergétique, a annoncé ce mardi la maire de la capitale Anne Hidalgo.

Lire aussi« Chasse au gaspi »: éteindre la tour Eiffel la nuit, la proposition choc d'EDF pour ouvrir les yeux des Français

Les monuments nationaux et privés priés de suivre le mouvement

Elle a indiqué qu'elle demanderait à l'Etat de « faire la même chose » pour les monuments nationaux, et aux propriétaires de monuments privés de prendre des mesures « pour aller dans le même sens ».

Dans une note publiée le 23 août, le groupe de réflexion Terra Nova recommandait, en outre, d'éteindre l'éclairage de la tour Eiffel la nuit, ce qui « pendant une semaine représente peu d'économies d'énergie, mais cela envoie un signal très fort. C'est une question de solidarité », expliquait Nicolas Goldberg, membre du think tank à la Tribune. Une mesure pour laquelle la direction d'EDF militait activement, mais dont la ville de Paris ne s'était pas encore emparée. C'est désormais chose faite puisque l'édifice s'éteindra désormais au départ du dernier visiteur, soit 23 h 45, a confirmé la maire socialiste. Comme l'Hôtel de Ville, la tour Eiffel était jusqu'ici éclairé jusqu'à 1 h du matin.

Quant aux ponts de la capitale, la fin de l'illumination ornementale pourra se faire si elle est compatible avec les impératifs de sécurité pour la navigation fluviale, a précisé l'adjoint à la transition écologique Dan Lert. Par mesure « de sécurité » également, Anne Hidalgo a refusé d'instaurer des restrictions concernant l'éclairage des rues.

Faire baisser la consommation de 10%

Ces mesures s'inscrivent dans un « plan d'urgence pour la sobriété » dont l'objectif est de « faire baisser encore la consommation de 10% » de la Ville, soit l'équivalent de la « consommation d'énergie de 226 écoles », a dit l'ex-candidate socialiste à la présidentielle, soulignant dans son bilan que la majorité de gauche avait depuis 2007 « investi 1 milliard d'euros dans l'efficacité énergétique stricto sensu ». Ces mesures « permettent de sécuriser 80% » de cet objectif et «d'amortir de 10 millions d'euros » l'augmentation des prix de l'énergie, a souligné son premier adjoint Emmanuel Grégoire.

Selon Terra Nova, ces mesures d'économies d'énergie peuvent également avoir des effets multiplicateurs non négligeables. Terra Nova recommandait ainsi également de cibler les événements sportifs et culturels, qui « constituent donc des moments clés pour véhiculer le bon exemple », soulignait Nicolas Goldberg.

Lire aussiSobriété : au-delà des « petits gestes », ce qu'il faut vraiment faire face au choc énergétique

Abaisser la température des locaux

Par ailleurs, la mairie de Paris a décidé de limiter la température dans les bâtiments de la Ville, qui va être abaissée d'un degré en journée, de 19°C à 18°C, « hors Ehpad et crèches », et à 12°C le soir et le week-end, soit « toutes les périodes où ces bâtiments sont inoccupés », a indiqué Anne Hidalgo. La mairie veut décaler le début du chauffage de ses bâtiments à la fois le matin « de 30 minutes » et dans le temps « pour s'approcher de la période hivernale », a également annoncé l'édile. Ce décalage sera annulé en cas de températures très froides en novembre, a-t-elle rassuré.

La température de la quarantaine de piscines parisiennes va être également diminuée de 1°C, à la fois « à l'extérieur de l'eau et dans le bassin », a-t-elle indiqué. Elle est aujourd'hui fixée à 27°C pour l'air et 26° dans l'eau.

Lire aussiCrise énergétique : Recrea, leader de la gestion de piscines, refuse les fermetures

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 13/09/2022 à 19:15
Signaler
Les matamores du début de la guerre qui allaient faire plier Poutine dans les 3 jours . Fort de constater qu'au jour d'aujourd'hui la Russie ne coupe pas ses lumières .

à écrit le 13/09/2022 à 19:02
Signaler
C'est tout de même un poil inquiétant de commencer à voir les serviteurs de ceux qui possèdent et détruisent le monde en ronflant commencer à paniquer non ? Surtout avec des nuits à 23°...

à écrit le 13/09/2022 à 15:54
Signaler
"Sobriété " ? Ou "jansénisme" et "misérabilisme" ? Le rationnement est dans les gènes de certains qui imposent leur vœu de pauvreté aux autres avec entrain et légèreté...

le 13/09/2022 à 17:38
Signaler
la renaissance d un bilan politique bien masqué et pure manipulation ! sans aucun cap

à écrit le 13/09/2022 à 15:08
Signaler
Il y a le feu aux finances de la mairie. ça va finir sous tutelle tout ça

à écrit le 13/09/2022 à 14:13
Signaler
Et avant, on s'en fichait ? C'est donc la preuve que l'écologie n'est pas du tout prise en compte dans la gestion du pays

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.