Alcoa redevient numéro un mondial de l'aluminium

Le groupe américain va monter à 100% dans le capital du producteur norvégien Elkem Aluminium ANS. Avec une capacité de production d'aluminium de 4,7 millions de tonnes, Alcoa va dépasser le russe Rusal, qui plafonne à 4,2 millions de tonnes.

2 mn

Le groupe américain Alcoa va redevenir numéro un mondial de l'aluminium en montant à 100% du capital du producteur norvégien Elkem Aluminium ANS. Ce dernier dispose de deux usines d'électrolyse à Lista et Mosjoen, d'une capacité de production cumulée de 282.000 tonnes par an. Avec cet apport, Alcoa disposera désormais d'une capacité annuelle de production d'aluminium supérieure à 4,7 millions de tonnes, alors que l'actuel numéro un, le russe Rusal, plafonne à 4,2 millions de tonnes.

Concrètement : Alcoa va obtenir les 50% du capital d'Elkem Aluminium dont il ne détient pas encore en échange de sa participation de 45% dans le groupe spécialisé dans l'extrusion de profilés d'aluminium SAPA. Ce dernier groupe, qui est présent dans 15 pays européens, aux Etats-Unis et en Chine, est issu en  juillet 2007 de la fusion des activités profilés d'Alcoa et d'Orkla.

Ce "troc"  aura des conséquences financières obligeant  Alcoa à passer des provisions dans ses comptes du quatrième trimestre. Mais aucun montant n' a été précisé encore. "Cette opération est une étape importante dans le processus stratégique visant à nous renforcer dans la production d'aluminium et à nous désengager des activités d'extrusion d'alliages", a commenté le PDG d'Alcoa,  Klaus Kleinfeld. "Nous allons prendre le contrôle d'activités où nous sommes un leader mondial reconnu: deux usines d'électrolyse avec des contrats à long terme d'énergie propre, ainsi qu'une usine d'anodes qui joue un rôle vital dans le fonctionnement de nos opérations en Europe et en Islande", a-t-il expliqué.
 

Vers un abaissement de la note par Moody's?

Avant l'annonce du dénouement des liens entre Alcoa et Orkla, l'action Alcoa avait souffert en Bourse de la publication d'un communiqué de l'agence Moody's Investors Service, indiquant réfléchir à un possible abaissement de la note du groupe. Alcoa est actuellement noté "Baa1" pour sa dette long terme et "Prime-2" pour sa dette court terme, ce qui atteste d'une situation financière solide. Ces notes vont faire l'objet d'un examen dans la perspective d'un possible abaissement, a précisé Moody's dans un communiqué. Moody's a relevé que les prix de l'aluminium sont actuellement "sous pression", du fait de la montée des stocks. La situation des marchés du groupe devrait rester difficile tout au long de 2009, a-t-elle pronostiqué. Dans son examen, l'agence va se concentrer sur les mesures qu'entend mettre en oeuvre Alcoa par accroître sa capacité à générer des liquidités, notamment via des restructuration et la réduction de ses investissements. Moody's a souligné que le groupe américain a déjà réduit la production de son usine d'alumine de Point Confort de 25% (soit de 550.000 tonnes/an). Sa production d'aluminium a été simultanément diminuée de 15% (soit de 615.000 tonnes/an), en mettant en chômage technique les usines les moins rentables.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.