Les grands groupes miniers pourraient revoir en nette hausse leurs tarifs

Selon la presse, le brésilien Vale pourrait décider d'une augmentation de 35% de ses tarifs dans le cadre du nouveau système de contrats trimestriels.

1 mn

(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Nouvelles tensions en vue sur le prix des matières premières ? Les grands groupes miniers pourraient bien en effet décider d'appliquer une hausse drastique de leurs tarifs.

Selon la presse brésilienne dimanche, le groupe minier brésilien Vale devrait ainsi augmenter d'environ 35% le prix du minerai de fer à 145 dollars la tonne à compter de juillet. Cette augmentation rentrerait dans le cadre du nouveau système de contrats trimestriels qui a remplacé les anciens contrats annuels à prix fixes.

Si le groupe n'a pour l'instant pas confirmé le chiffre de la hausse des prix, le responsable des métaux ferreux du groupe brésilien, Jose Carlos Martins, a indiqué que les prix allaient bien être augmentés.

"Au deuxième trimestre, nos prix ont été très inférieurs au prix sur le marché spot en Chine", explique-t-il, ajoutant qu'"avec la formule actuelle, nous nous attendons à récupérer une grande partie de cet écart au prochain trimestre qui commence en juillet".

L'annonce officielle de cette hausse des tarifs de Vale devrait être faite mardi.

Pour sa part, le constructeur automobile russe Avtovaz qui produit les célèbres Lada et dont Renault détient 25% annonce ce lundi avoir accepté une hausse de 22% des prix de l'acier.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 31/05/2010 à 6:17
Signaler
Chouette : encore une décision qui va encourager la relance de l'économie mondiale !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.