La Bourse sanctionne Carrefour qui a révisé pour la seconde fois ses objectifs 2008 à la baisse

 |   |  223  mots
Le titre a perdu plus de 7% à l'ouverture. Le chiffre d'affaires devrait progresser de 6,5% au lieu de 7% prévu initialement, à cause de la dégradation de la consommation en Europe. Le résultat opérationnel avant éléments non courants sera en légère croissance par rapport à 2007. Auparavant, il tablait sur une croissance du résultat opérationnel "en ligne avec celle des ventes".

La fin du mandat de Jose Luis Duran, directeur général de Carrefour, est bien difficile. Elle est même assombrie par la révision à la baisse des objectifs du groupe. 

Dans un communiqué diffusé mercredi soir après la côture de la Bourse de Paris, Carrefour révise en baisse son objectif de croissance de chiffre d'affaires pour 2008, qui va augmenter de 6,5% au lieu de 7% prévu initialement, à cause d'une "dégradation de la consommation mondiale". La dégradation est même plus marquée en Europe. Au quatrième trimestre, ses ventes devraient augmenter de 3%.  Pour faire face à cette grande morosité, le groupe a choisi de poursuivre une politique promotionnelle aggressive pour répondre aux attentes de ses clients. Des promotions au détriment de la marge donc.

De fait, le numéro deux mondial de la distribution "devrait désormais réaliser un résultat opérationnel avant éléments non courants en légère croissance par rapport à 2007". Auparavant, il tablait sur une croissance du résultat opérationnel "en ligne avec celle des ventes". Il s'agit du deuxième avertissement sur chiffre d'affaires et résultat depuis le début de l'année.

La Bourse a mal réagi à ces annonces. Le titre Carrefour a perdu ce jeudi 7,37% à 27,13 euros, signant la plus mauvaise performance du CAC 40.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ne pas pleuré pour Carrefour. Leurs prix font que je ne peux pas faire mes courses chez eux. Ils n'ont vraiment rien compris à ce qui se passe aujourd'hui. Bien sur cela devient une habitude : les actionnaires d'abord.
Magouilles en tout genre que le consommateur au bout du compte payent. Je me demande si les Français n'allaient plus au Carrefour faire leurs courses, cela les feraient réfléchir un peu. Voir pour le pétrole çà marche et même bien. Du fait en plus qu'ils payent leurs salariés au plus bas tarif.Encore une histoire d'actionnaire, faut bien qu'ils mangent eux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

si j'étais employé carrefour je ne dormirais pas tranquile ,en 2009.trop cher.exemple: retirage photo par le scanner;92 centimes .cherchez l'erreur ???????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
carrefour c est trop chere
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'étais une clientele très fidelele a carrefour, mais en
raison des prix elevés chez eux, je ne fais plus que les courses que je ne trouve pas ailleurs.
Exemple de prix. le lait a baissé à la production depuis
septembre 2008 de 18 à 22 °/0, chez eux la plaquette de
beurre n'a baisse que depuis debut décembre de 3°/o.
la meme plaquette de beurre se trouve actuellement dans une
autre grande surface de ma ville, avec un ecart de 10centime d'euro de moins. Je ne vois pas pourqsuoi, certains peuvent baisser les prix et pas d'autres. Il est
vrai que les actionnaires des magasins qui repercute les
baisses de prix imposées( aux producteurs au depend de la survie de leurs exploitations), sont moins gourmand que ceux de carrefour.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout cela est très juste, au sujet des prix bien sur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :