Doha met la main sur Harrods

 |   |  189  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayet a cédé les célèbres grands magasins londoniens au fonds souverain du Qatar. Le montant de la transaction n'a pas été rendu public.

Les sujets de sa gracieuse majesté n'en reviennent toujours pas. Le milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed a choisi de vendre les grands magasins Harrods à un fonds souverain du Golfe, Qatar Holding.

« Après 25 ans à la tête de Harrods, Mohamed Al Fayed a décidé de prendre sa retraite et de passer plus de temps avec ses enfants et ses petits-enfants » peut-on lire dans le communiqué rédigé par la banque Lazard, conseil du fonds qatari. Le président de Lazard précise également que « Qatar Holding a été spécifiquement choisi [pour] sa vision et sa capacité financière à soutenir la croissance à long terme de Harrods.»

Le prix de la vente n'a pas été officiellement communiqué mais selon les médias britanniques, Qatar Holding aurait déboursé 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros) pour s'offrir ce prestigieux magasin londonien, acheté par Mohamed Al-Fayed voici tout juste 25 ans pour l'équivalent de 714 millions d'euros. 

En Grande-Bretagne, le fonds qatari détient déjà 15% de la London Stock Exchange, 7% de la banque Barclays et près de 15% du Canary Wharf Group, qui gère le quartier d'affaire du même nom.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2010 à 5:21 :
Il avait besoin de monnaie......
a écrit le 09/05/2010 à 20:53 :
je ne sais pas pour quoi il on vendus ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :