Conforama reprend des magasins But

 |  | 293 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
L'enseigne d'ameublement s'apprête à franchir le cap des 200 magasins en France. Conforama reprend notamment quatre magasins But et entre en négociations exclusives pour en racheter sept autres.

La compétition entre Conforama et But se durcit. L'enseigne d'ameublement vient d'annoncer être en négociations exclusives pour reprendre sept magasins franchisés But dans les villes de Chelles, Lunéville, Meaux, Menton, Nancy, Saint-Genis Pouilly et Vire. Elle reprend aussi le magasin But de Cosne-sur-Loire. Ces acquisitions interviennent après le rachat des franchisés Conforama d'Annecy, Cluses et des Abrets signé le 1er janvier. Par ailleurs, Conforama vient d'ouvrir deux nouveaux magasins en franchise, à Morlaix, à l'emplacement d'un ancien But, et à La Réunion.

L'ancienne filiale de PPR, détenue depuis février par le groupe sud-africain Steinhoff, va aussi ouvrir un nouveau magasin Confo Déco dans le centre commercial Le Millénaire qui doit ouvrir ses portes le 27 avril à Aubervilliers, en région parisienne.

"Cette nouvelle phase d'expansion portera à 204 le nombre de magasins de Conforama en France", se félicite l'enseigne, numéro deux de l'ameublement en France derrière Ikea. Thierry Guibert, PDG de Conforama, veut y voir une dynamique d'expansion qui "atteste des ambitions de son nouvel actionnaire".

Elle illustre aussi la bataille rangée que, depuis des mois, se livrent Conforama et But, les deux challengers de Ikea en France. La direction de Conforama s'était opposée à la cession de l'enseigne d'ameublement par PPR aux actionnaires de But, Goldman Sachs et Colony Capital, en dénonçant l'absence de synergies industrielles d'un tel projet.

Fort d'un nouvel actionnaire, le groupe Steinhoff International, l'enseigne procède à des acquisitions pour étoffer sa part de marché et gagner en puissance d'achat. En 2010, grâce à des ventes de 3,092 milliards d'euros, sa part de marché s'est établie à 14,6%, en progression de 0,6 point par rapport à 2009. Celle de But a crû de 0,3 point à 9,7%. Ikea représente, elle, 17% des ventes de meubles en France.   

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2011 à 13:30 :
moi j'ai un appareil qui a été pris en réparation par but à meaux et ne me la pas restitué. Le service client BUT m'a gentiment envoyé sur les roses en me disant d'aller voir à conforama à chelles si il y était et que juridiquement je ne pouvais rien entamé contre eux.
BRAVO pour votre bagarre entre les deux enseignes le perdant c'est toujours le consommateur.
a écrit le 31/03/2011 à 7:41 :
grosse bagarre entre les deux enseignes ,rachat de certains but par confo ,ouverture de magasin confo deco ,il serait bien de faire suivre les salaires des vendeurs aussi alors que la centrale fait des benefices
Réponse de le 03/04/2011 à 21:51 :
le rachat d un groupe laisse deux magasins dans l impasse car non repris cela va donc mettre 30 personnes aux chomages pour une vengance personnelle
merci pour eux
Réponse de le 14/06/2011 à 14:03 :
bonjour, je voulais savoir les 2 magasins qui sont dans l'impasse cordialement
Réponse de le 08/01/2012 à 23:50 :
que va devenir le magasin but a meaux

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :