La validité des tickets restaurant 2020 prolongée jusqu'au 1er septembre 2021

 |  | 333 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : edenred)
La validité des tickets restaurant 2020 sera prolongée jusqu'au 1er septembre 2021, alors qu'ils auraient dû être périmés fin février, a annoncé Bruno Le Maire vendredi sur RMC/BFMTV.

La validité des tickets restaurant 2020 sera prolongée jusqu'au 1er septembre 2021, alors qu'ils auraient dû être périmés fin février, a annoncé Bruno Le Maire vendredi sur RMC/BFMTV.

"Ça va permettre de redonner 700 millions d'euros de pouvoir d'achat aux restaurateurs", a ajouté le ministre alors que ces établissements vont rester fermés jusqu'au 20 janvier au moins en raison de la pandémie.

Extension au "click-and-collect"

"Vous avez toute une somme de tickets qui vont pouvoir être utilisés jusqu'en septembre 2021 pour un montant jusqu'à 38 euros", a déclaré M. Le Maire.

Le doublement du plafond journalier des titres restaurants, de 19 à 38 euros, avait été décidé par le gouvernement dès le mois de mai.

"Si je dis jusqu'au 1er septembre c'est tout simplement pour qu'ils puissent aussi être utilisés pendant l'été pour que chacun puisse se faire plaisir et qu'on ait cette perspective de relancer la consommation dans les restaurants", a expliqué Bruno Le Maire.

Le ministère de l'Economie précise que les tickets restaurant peuvent également être utilisés pour les repas à emporter ("click-and-collect") ou pour les livraisons.

"Soutenir les restaurants"

L'objectif est de "soutenir les restaurants en utilisant les tickets qui avaient été épargnés par les salariés en télétravail au printemps et lorsque les restaurants étaient fermés", précise Bercy.

Les tickets restaurants sont également utilisables les weekend et jours fériés, mais seulement dans les restaurants et non dans la grande distribution.

M. Le Maire s'est par ailleurs dit "favorable à ce qu'on augmente le plafond des chèques cadeau sans aucun prélèvement social".

"On y travaille. J'ai bon espoir que d'ici la semaine prochaine on pourra déplafonner ces 174 euros", a-t-il ajouté en précisant avoir "un rendez-vous à ce sujet avec le Premier ministre en début de semaine".

"Tout ce qui permet de donner de l'élan à l'économie française et à la consommation française, j'y suis favorable", a résumé M. Le Maire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2020 à 11:13 :
Les retraités, eux aussi, ils aimeraient en avoir des tickets restaurant!
Réponse de le 04/12/2020 à 13:18 :
... sauf que ces titres sont :
- financés pour partie par l'employeur... les retraités n'ont PAS d'employeur !
- justifiés par le fait de compenser une obligation professionnelle de manger en extérieur (donc plus cher!) du fait de l'impossibilité de rentrer manger à la maison (temps de préparation du repas, temps de trajet domicile-travail A.R.,...) !
C'est d'ailleurs pour cela que, théoriquement, les titres restaurant ne sont pas utilisables soir & w-ends...

Les retraités n'ont, en général, pas de contrainte les empêchant de se préparer le repas ni de contrainte de distance !!
Réponse de le 04/12/2020 à 17:29 :
Les chèques vacances ne sont pas forcément réservés aux salariés. Depuis 2007, l’Agence nationale pour les chèques vacances (ANCV) aide aussi les retraités à partir au soleil ou à la neige. Dans le cadre du programme « Seniors en vacances », l’ANCV propose ainsi des séjours individuels ou en groupe tout compris aux personnes âgées modestes.

En 2018, 76.603 seniors sont partis grâce aux chèques vacances, un nombre en progression de 6,7% par rapport à 2017, selon les données communiquées le 9 avril 2019 par l’ANCV. Au total, près de 200 destinations à la mer, à la montage, à la campagne, à Paris, en Espagne et en Italie sont proposées cette année par le programme « Seniors en vacances ».Pour avoir accès au programme « Seniors en vacances », les bénéficiaires doivent être âgés de plus de 60 ans (55 ans pour les personnes handicapées), être à la retraite ou sans activité professionnelle, résider en France et ne pas payer d’impôt sur le revenu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :