Cet été, les Français seront moins nombreux à partir

 |   |  298  mots
Les Français partiront moins en vacances cet été et réduiront leur budget en raison de la crise économique, selon un sondage publié par OpinionWay.

La crise économique n'épargnera pas les vacances des Français. En effet, 62% d'entre eux seulement prévoient de partir en vacances cet été, contre 73% l'année dernière. Selon le résultat de l'étude réalisée en ligne du 9 au 14 avril auprès de 1.082 personnes par OpinionWay pour VoyagerMoinsCher.com. on apprend aussi que 77% des sondés ont décidé de réduire leur budget vacances. Un Français sur quatre prévoit notamment de partir pour moins de 250 euros par personne.

Pour 21% des personnes interrogées c'est l'incertitude, ils déclarent ne pas savoir encore si ils partiront cet été, contre 14% seulement l'an dernier à la même époque, souligne l'institut.

Ces raisons économiques vont aussi changer les choix des vacances. 38% de ces Français prévoient de partir dans leur famille ou chez des amis contre 28% l'an dernier. Quant à la durée des vacances, elle sera écourtée pour 23% d'entre eux. Pour ce qui est de la destination, elle sera trouvée pour 75% des interrogés sur Internet pour une meilleure comparaison des prix.

Certaines catégories de la population, selon l'institut de sondage, seront plus touchées. Ainsi, les 18-24 ans sont 24% à ne pas savoir s'ils vont pouvoir partir cet été contre 6% en 2008 et 39% prévoient de partir avec moins de 250 euros de budget.

Quant aux femmes, elles seront également moins nombreuses à prendre des vacances cet été à savoir 58% d'intentions de départ contre 66% chez les hommes. De plus, celles qui partiront le feront avec un budget plus serré.

Une disparité régionale apparaît également entre Parisiens et provinciaux. Selon l'institut, elle est "significative", avec des intentions de départ à 60% pour les provinciaux, contre 73% pour les Parisiens, et un budget vacances de moins de 250 euros prévu par 31% des provinciaux, contre 17% des Parisiens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :