L'accord fantôme qui valait un milliard d'euros

 |   |  116  mots
Les professionnels de la restauration et certains représentants de salariés ont signé un accord controversé qui prévoit une revalorisation de 6 % des salaires, l'ajout de deux jours fériés et la mise en place d'une mutuelle.

Tard dans la nuit de lundi à mardi, les professionnels de la restauration et certains représentants de salariés ont signé un accord controversé qui prévoit une revalorisation de 6 % des salaires, l?ajout de deux jours fériés et la mise en place d?une mutuelle.

Les avantages concédés représentent « 1 milliard d?euros de pouvoir d?achat pour les salariés », assurent les restaurateurs.

Ces derniers ne seront pas les seuls à payer puisque les négociations impliquent aussi l?hôtellerie. Côté salariés, l?accord n?a séduit que deux syndicats (CFDT et CFE-CGC, minoritaires) sur cinq, les trois autres prévoyant de faire jouer leur droit d'opposition.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :