Le patron de Bénéteau fait un tour d'horizon de la demande

 |   |  179  mots
A l'occasion du Salon nautique qui commence, Bruno Cathelinais, le président du groupe Bénéteau, premier fabricant français de bateaux, dévoile ses objectifs. A lire dans La Tribune ce vendredi.

Avant l?ouverture du salon nautique de Paris, le Nautic, Bruno Cathelinais, le président du groupe Bénéteau, premier fabricant français de bateaux, confirme ses ambitions. « Bénéteau est en phase avec son ambition : une croissance de 15 % de ses ventes dans un marché globalement stable ».

 

En ce qui concerne la France, marché qui représente un quart des ventes de Bénétea, Bruno Cathelinais déclare à La Tribune : « l'an passé, le marché français a mieux résisté que d'autres. Et depuis le début de la saison, il est mieux disposé. Si notre activité ne dépendait que de la France, nos prévisions seraient plus offensives ».

 

Le fabricant de bateaux reste vigilant sur les marchés de demain. Parmi eux, le Brésil. « C?est un pays qui s?ouvre au nautisme. Pour le moment son accès est freiné par un fort protectionnisme. Un investissement industriel au Brésil fait partie de nos réflexions futures ».

 

Découvrez l'intégralité de cet entretien dans la Tribune de ce vendredi 4 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :