Nouvelles Frontières replonge dans le rouge

 |   |  231  mots
La filiale française du britannique TUI a subi une perte opérationnelle annuelle de 41 millions d'euros pour l'exercice 2008/2009 alors qu'elle était sortie du rouge l'année précédente avec un profit opérationnel de 11,2 millions.

Le tour-opérateur français Nouvelles Frontières, filiale du voyagiste britannique TUI Travel, annonce avoir subi une perte opérationnelle de 41 millions d'euros pour l'exercice 2008/2009.

L'an passé, il était sorti du rouge avec un profit opérationnel de 11,2 millions.

Cette année, il se dit touché par la crise mondiale et les grèves aux Antilles. Il chiffre à 17,5 millions le montant de sa perte opérationnelle avant l'impact de 23,5 millions d'euros liés aux différentes crises survenues aux Antilles, à Madagascar mais aussi au Mexique avec l'apparition de la grippe H1N1.

Son chiffre d'affaires annuel a chuté de 17,4% à 900 millions d'euros. Le nombre de passagers a plongé de 22,5% à 1,085 million. Le panier moyen de dépense est passé en revanche de 789 euros à 832 euros (+5,4%).

"Cette année a été une année exceptionnellement difficile pour le groupe Nouvelles Frontières. Cette succession et ce cumul d'événements aussi imprévisibles que pénalisants ont touché non seulement chaque métier du groupe mais aussi ses destinations phare", souligne le PDG Jean-Marc Siano dans le communiqué du groupe.

Pour le nouvel exercie, il estime que les premières remontées de réservations pour l'hiver indiquent "clairement un rattrapage du retard" voire une reprise, notamment aux Antilles, tandis que sa compagnie aérienn Corsairfly a "un modèle économique qui devra évoluer" alors que le transport aérien "restera sous pression en 2010".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :