Accor veut augmenter sa rentabilité hors d'Europe

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le groupe qui réalise 72% de son résultat d'exploitation en Europe, vise à terme un équilibre à 50-50 avec le reste du monde.

Bonne performance en 2011 pour Accor. Le groupe hôtelier a vu son résultat d'exploitation bondir de 18,8% par rapport à l?année précédente, à 530 millions d'euros, un niveau supérieur aux attentes des analystes. Ceci pour un chiffre d?affaires de 6,1 milliards d?euros, en progression de 2,5%. « Une année magnifique et structurante » pour le PDG du groupe Denis Hennequin, confiant pour l?année 2012 en raison de la tenue de plusieurs évènements en Europe comme les Jeux Olympiques de Londres, l?Euro de football en Pologne et en Ukraine?

Alors que l?Europe contribue aujourd?hui à hauteur de 72% du résultat d?exploitation, Denis Hennequin a indiqué qu?il visait à terme un équilibre à 50-50 entre l?Europe et le reste du monde, sans donner d?échéances. « C?est un idéal. Nous savons que les cycles économiques arrivent rarement en même temps au même endroit. Cela réduirait notre exposition au risque », a-t-il. Pour l?heure, si « l?Europe reste extrêmement attractive » selon lui, Sophie Stabile, directrice financière du groupe, reconnaît que « la seule zone où l?on constate des risques se situe en Europe du sud» ou « des décroissances en termes de chiffre d?affaires" sont observées ».

L?attractivité du marché européen dont parle Accor s?explique notamment par l?absence de croissance de la capacité hôtelière en 2010 et 2011 (85% des ouvertures d?Accor par exemple étant des reprises d?hôtels existants), contrairement à 2009 où une surcapacité avait été observée par rapport aux années précédentes. Cette équilibre entre l?Europe et le reste du monde s?accélère par ailleurs sous l?effet du dynamisme des marchés asiatiques et sud-américains qui représentent 15% du résultat d?Accor contre 3% en 2008.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :