British Airways et Qantas renoncent à fusionner

 |   |  193  mots
Les deux compagnies aériennes, la britannique et l'australienne, ont annoncé ce jeudi matin qu'elles mettaient fin à leurs discussion en vue d'un éventuel mariage.

British Airways (BA) et son homologue australienne Qantas ne fusionneront pas. Les deux compagnies aériennes ont annoncé ce jeudi matin qu'elles mettaient fin à leurs discussions.

Le transporteur australien souligne dans son communiqué : "malgré les bénéfices potentiels à long terme pour Qantas et BA, les compagnies aériennes n'ont pas été capables, à ce stade, de parvenir à un accord sur les termes clés d'une fusion".

Le directeur général de Qantas Alan Joyce avait reconnu la semaine dernière que se dressaient d'importants obstacles sur la route de ce projet de fusion. Il soulignait que Qantas ne poursuivrait dans cette voie que si elle pouvait parvenir à dégager d'importants avantages en terme de chiffre d'affaires et de coûts.

Il semble que les négociations ont achoppé sur le poids respectif des deux protagonistes, British Airways voulant garder la majorité du nouvel ensemble et s'opposant à ce que Qantas puisse en jour en détenir 50% voire plus.

L'annonce des discussions avait surpris car British Airways est aussi engagé dans des discussions de mariage avec l'espagnole Iberia dont elle détient plus de 10% du capital et négocie un rapprochement avec American Airlines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Iberia ferait mieux de fusionner avec Air France-Klm faisant ainsi un tandem hyper actif sur les 5 continents, Iberia étant déjà très présente en Amérique du Sud.Voilà un mariage de bonne augure qui assurerait au nouvel ensemble une des premières places dans le monde.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis entierement en accord avec le message precedent et je souhaite fortement que cela arrive.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela fait des lustres que BA tatonne...;American Airlines, puis Iberia, puis Qantas...il y eut KLM avant cela....je crois que BA devrait cesser de papillonner et enfin se poser:) Je ne crois pas qu'uen fusion avec Airfrance-KLM et Iberia soit possible ou voulu par les dirigeants de la compagnie ibère...je regrette qu'Austrian ait choisi un autre partenaire ( fort convenable d'ailleurs) et qu'alitalia ait fait le choix de disparaitre au lieu de (re) vivre à côté d'AF-KLM....enfin....Il reste SAS, Finnair, et quelques micro-compagnies...à moins que AF-KLM ne fusionne avec Delta NWA.....un marriage EU-USA...mais qui dirigerait cet ensemble???voilà la question....se faire bouffer par les US ou les Européens bouffer les USA...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :