La Commission ouvre une enquête sur le projet de rachat de Brussels Airlines par Lufthansa

 |   |  205  mots
Concernant le projet de rachat de SN Brussels Airlines par sa concurrente allemande Lufthansa, la Commission européenne a annoncé un examen approfondi pour s'assurer notamment qu'il ne va pas y avoir formation d'un monopole.

Une enquête approfondie est nécessaire pour lever les doutes sur une éventuelle entrave à la concurrence concernant le projet d'achat de la compagnie aérienne belge par sa concurrente allemande, a annoncé la Commission européenne. Le projet porte sur l'intention de Lufthansa, annoncée en septembre, de reprendre Brussels Airlines, héritière de la Sabena (retrouvez le communiqué de la Commission).

La Commission a en effet estimé que "l'opération envisagée risquait d'entraver de manière significative le jeu d'une concurrence effective" pour "le transport aérien de passagers sur plusieurs lignes reliant la Belgique à l'Allemagne et à la Suisse", selon son communiqué. Elle ajoute qu'elle redoute "la création d'un monopole pour trois lignes, à savoir celles reliant Bruxelles à Francfort, Hambourg et Munich, et réduirait sensiblement la concurrence sur la liaison Bruxelles-Berlin", mais également sur les lignes Bruxelles-Zurich et Bruxelles-­Genève, a-t-elle précisé.

Alors que Lufthansa accepte de faire des concessions et propose des aménagements, la Commission a estimé que ces mesures "n'étaient pas assez explicites pour lever (ses) doutes sérieux".

Par conséquent, l'ouverture d'une enquête approfondie a été décidée dont le résultat sera communiqué le 10 juin prochain par la Commission.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :