Qantas voit ses bénéfices plonger de plus de 60%

 |  | 255 mots
Lecture 1 min.
Du 1er juillet au 31 décembre 2008, le bénéfice net du groupe a été de 210 millions de dollars australiens (104 millions d'euros), un chiffre légèrement inférieur aux prévisions des analystes.

La compagnie aérienne australienne Qantas a annoncé une baisse de 66% de son bénéfice net lors du premier semestre de l'exercice 2008-2009 et dévoilé un programme d'augmentation du capital destiné notamment à renouveler sa flotte et à réduire sa dette.


Du 1er juillet au 31 décembre 2008, le bénéfice net du groupe est revenu à 210 millions de dollars australiens (104 millions d'euros), un chiffre légèrement inférieur aux prévisions des analystes. La compagnie a également annoncé une augmentation de capital de 500 millions de dollars australiens (247 millions d'euros). Ces fonds et les 2,8 milliards de dollars australiens (1,38 milliard d'euros) de liquidités de la compagnie ne sont pas "destinés à des acquisitions", a précisé le directeur général du groupe, Alan Joyce. Des rumeurs faisaient état de la volonté de Qantas de s'associer avec une compagnie asiatique après l'échec en décembre de ses négociations en vue d'une fusion avec British Airways.

L'augmentation de capital servira à financer le programme de renouvellement de la flotte d'un montant de 35 milliards de dollars australiens (17,3 milliards d'euros), à réduire la dette et à soutenir la note de solvabilité de l'entreprise, précise Qantas.

L'an dernier, la compagnie aérienne a réduit à deux reprises ses capacités et licencié 1.500 salariés, dans un contexte de réduction de la demande. Si le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 1,7% à 7,92 milliards de dollars australiens (3,9 milliards d'euros), le chiffre d'affaires par passager sur les vols commerciaux a baissé de 0,7%, à 6,4 milliards. (retrouvez le communiqué de Qantas).
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :