La Poste investira 1,4 milliard d'euros en 2011

 |   |  292  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le conseil d'administration de La Poste a approuvé le budget 2011. Le groupe table sur un chiffre d'affaires stable par rapport à 2010. Il espère une marge d'exploitation de l'ordre de 3% cette année.

La Poste table sur un chiffre d'affaires 2011 analogue à celui de 2010. Le conseil d'administration du groupe présidé par Jean-Paul Bailly a approuvé ce jeudi son budget. Il prévoit un chiffre d'affaires 2011 stable par rapport à celui de 2010. Le groupe doit dévoiler ses comptes le 10 mars. 

Cette stabilité reflète la baisse structurelle des activités de courrier (-4,1%) que compense la progression soutenue de l'Express (+5,3% pour les filiales Geopost), des services (+3,2% pour les activités de Sofipost) et du colis (+1,5%).

En 2011, le groupe table sur une marge d'exploitation de 3%, supérieure à ses prévisions initiales couchées dans son plan de développement à cinq ans adopté en 2010. En avril, le groupe avait précisé tabler sur 8% de marge opérationnelle en 2015, pour 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une progression annuelle de 1,1% par an. Sa marge opérationnelle atteignait 3,7% en 2009. Elle devrait être de l'ordre de 4% en 2010, selon des prévisions établies en octobre, pour un résultat d'exploitation de 900 millions d'euros. Le groupe mise notamment sur des produits à plus forte valeur ajoutée. La Poste va ainsi se lancer sur le marché de la téléphonie mobile, en devenant opérateur virtuel (MVNO) le 23 mai.

Cette année, le groupe s'accorde 1,4 milliard d'euros d'investissement, notamment pour transformer ses bureaux de poste en Espace Services Clients et améliorer ses outils industriels. "Comme en 2009 et 2010, ils seront financés sans peser sur la dette du groupe", assure le conseil par communiqué.

Comme prévu, le groupe lancera son augmentation de capital dans les prochaines semaines. Le conseil d'administration devrait approuver cette augmentation de capital de 2,7 milliards d'euros, au profit de l'Etat et de la Caisse des dépôts et consignations. Bruxelles doit d'ici là se prononcer sur cette recapitalisation.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2011 à 22:44 :
Ils arrivent déjà pas à distribuer le courrier correctement (ne parlons même pas des colis), qu'est ce qu'ils viennent faire dans la téléphonie mobile ahahah

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :