Amsterdam à l'abordage du bateau autonome

 |   |  319  mots
Simulation de la présence de roboats circulant sur les canaux d'Amsterdam.
Simulation de la présence de "roboats" circulant sur les canaux d'Amsterdam. (Crédits : MIT Senseable City Lab / AMS Institute)
Lancés par l'Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions (AMS) en collaboration avec le MIT, les bateaux autonomes « roboats » devraient commencer leur phase de test d'ici à 2017. Pour la ville aux multiples canaux, ces petits navires offrent une myriade de possibilités.

Après les voitures autonomes d'Uber roulant sur le bitume de Pittsburgh, c'est cette fois sur l'eau que sera testée la viabilité d'un nouveau moyen de transport sans assistance humaine, le « roboat ». La capitale des Pays-Bas, constituée d'eau sur près d'un quart de sa surface, représentera un laboratoire de test grandeur nature plus qu'adéquat pour ces petites chaloupes autoguidées. L'AMS souligne le fait que 80% de la production économique mondiale est générée près des côtes et des deltas et que 60% de la population mondiale vit sur ces zones. L'enjeu est grand et les besoins sont croissants, notamment à cause de la montée du niveau des océans.

ponts roboats amsterdam

Exemple d'un pont formé par des "roboats" mis bout à bout. (MIT Senseable City Lab - AMS Institute)

Le transport de personnes n'est pas la seule vocation de ces embarcations autonomes. Pour Carlos Ratti, professeur au MIT il s'agit plus précisément « d'une flotte de bateaux autonomes destinés au transport de gens et de biens [...] pouvant également devenir des infrastructures flottantes dynamiques et temporaires, comme des ponts et des scènes démontables en quelques heures ».

Robots multifonctions

Les « roboats » sont donc multitâches, pouvant également se transformer en collecteurs de données, relevant la pollution et de l'air et de l'eau ainsi que le niveau de bruit dans une ville. En plus de pouvoir former des ponts en se mettant bout à bout, ces structures flottantes permettent par exemple de pouvoir élargir une berge mais également de collecter des déchets. Comme les quelques 12.000 vélos qui terminent au fond des canaux d'Amsterdam chaque année.

Roboats

Livraison de biens, scène flottante, collecte d'informations, le "roboat" est polyvalent. (MIT Senseable City Lab - AMS Institute)

Le programme de test se déroulera sur cinq ans et dispose d'un budget de 25 millions d'euros. Les premiers prototypes navigueront sur les canaux d'Amsterdam en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :