Ford va produire un petit monospace dans une usine roumaine à bas coûts

 |   |  443  mots
Copyright Reuters
La firme américaine démarrera dans un an la fabrication d'un minispace à Craiova. Mais elle continuera de fabriquer des petits véhicules en Allemagne.

C'est dans une usine à bas coûts en Roumanie que Ford va produire son futur petit monospace. Le groupe américain l'a annoncé officiellement mardi (« La Tribune » du 1er mars). Pour cela, la firme à l'ovale bleu aura investi 675 millions d'euros sur le site de Craiova, une usine créée par la dictature communiste de Ceaucescu dans les années 1970 avec l'aide des ingénieurs français pour produire la petite Citroën Axel (Oltcit dans les pays de l'Est). Un modèle à la qualité déplorable, qui constitua d'ailleurs un échec. Reprise un temps par le coréen Daewoo avant sa banqueroute, l'unité a besoin d'une sacrée mise à niveau industrielle.

Le consortium de Dearborn y démarrera dans un an la production du B Max, un concurrent des minispaces Citroën C3 Picasso ou Renault Modus, de 4,06 mètres de long, dont les portes arrière coulissantes permettent un exceptionnel accès à bord, car la carrosserie n'a pas de pied milieu (pilier entre portes avant et arrière). Ce véhicule original sera commercialisé en septembre 2012, essentiellement en Europe de l'Ouest. L'usine industrialisera également un tout nouveau mini-moteur trois cylindres, qui équipera notamment le B Max. Cette mécanique d'un litre de cylindrée, annoncée très sobre, sera aussi produite à Cologne, en Allemagne. Craiova produira ultérieurement un petit véhicule d'entrée de gamme pas cher. Il est vrai que les salaires sont dans un rapport de 1 à 7 par rapport à un pays comme la France, selon Dacia.

Passage à l'Est

C'est la première fois que Ford s'implante en Europe de l'Est - hormis une petite tentative avortée en Pologne et le site de Saint-Pétersbourg destiné au seul marché russe. Ford était jusqu'ici le seul grand constructeur généraliste à produire ses voitures uniquement sur la partie occidentale du Vieux Continent. Le groupe du Michigan a toutefois confirmé mardi qu'il continuerait de fabriquer également des petits modèles à Cologne, en Allemagne. La prochaine génération de Fiesta y sera ainsi produite. Un paradoxe, alors que la plupart de ses rivaux fabriquent les concurrentes dans des pays à moindres coûts : Opel Corsa en Espagne et accessoirement en ex-RDA, Volkswagen Polo en Espagne, Renault Clio essentiellement en Turquie...

En revanche, le groupe renonce à faire venir en Europe des modèles « made in USA ». Il a annoncé mardi la fabrication de son futur 4x4 compact Kuga II à Valence, en Espagne alors qu'il songeait à le produire aux États-Unis dans la même usine que la version américaine. Ford, qui produit en Europe depuis 1911, a affiché un bénéfice opérationnel de 220 millions d'euros au premier trimestre sur le Vieux Continent.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :