« L'art de la prudence »

 |   |  597  mots
Le président François Hollande. Son gouvernement table sur une croissance de 0,8% en 2013,l'OCDE sur + 0,3%. Copyright Reuters
Le président François Hollande. Son gouvernement table sur une croissance de 0,8% en 2013,l'OCDE sur + 0,3%. Copyright Reuters
Chaque jour, la Tribune propose une chronique que lui inspire l'actualité.

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié mardi ses prévisions de croissance. Pour la France, qui n'est pas le seul pays dans ce cas, elles les a révisées à la baisse : désormais, après + 0,2% en 2012, l'activité devrait progresser de + 0,3% en 2013. Le gouvernement, lui, maintient officiellement + 0,8%. Pêcherait-il par une « exubérance irrationnelle » imprudente?

On ne sait si c'est pour éviter de peiner un gouvernement en plein effort, mais la note des experts de l'organisation qui accompagne la prévision intrigue, quant à elle, par sa prudence. Prudence des plus mesurées. Car si l'organisation internationale encourage dans un premier temps le gouvernement à « lancer une stratégie globale à moyen terme d'assainissement des finances publiques, de réduction des dépenses et de réformes structurelles », qui permettra - selon la formule désormais consacrée - de « stimuler la confiance et améliorer la compétitivité et la croissance », cet encouragement ne vaut qu'à partir de 2014. Alors seulement, « il conviendra de contenir (on ne dit plus les baisser, mais simplement qu'elles n'augmentent plus, notez-le bien) les dépenses publiques afin de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :