Amoéba met au point une solution biologique contre les légionelles

Elles sont le cauchemar des gestionnaires de systèmes de climatisation, tours aéroréfrigérantes et autres réseaux de distribution d'eau. Les légionnelles sont les bactéries responsables de la légionellose ou « maladie du légionnaire ». Pour les combattre, les industriels utilisaient jusqu'ici des solutions chimiques comme le chlore. Une méthode désormais contestée par la start-up lyonnaise Amoéba.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Question de responsabilité environnementale mais aussi d'efficacité. « Dans les tours aéroréfrigérantes, le chlore est efficace sur les légionnelles circulantes, mais cela correspond à seulement 5% des légionnelles, explique Fabrice Plasson, Président et cofondateur d'Amoeba. Le chlore ne circonscrit pas le risque, mais permet juste de le maîtriser. » Créée en juillet 2010, la start-up a mis au point un traitement biologique contre les légionnelles. Plus efficace que le chlore, il anticipe également la directive-cadre européenne sur l'eau qui interdira dès 2015 le rejet de tout produit chimique dans l'environnement.

Détruire les légionnelles à partir de deux souches d'amibes

Développée pendant deux ans en collaboration avec le CNRS, la solution d'Amoéba s'appuie sur deux souches d'amibes capables non seulement de détruire les légionnelles circulantes, mais aussi d'éliminer les amibes libres - reconnues comme vecteur de leur prolifération - et le biofilm (communauté composée de bactéries, champignons, algues ou protozoaires) qui se fixe à la surface des canalisations. Mieux, cette alternative biologique permet aussi d'éviter certains tracas provoqués par l'usage de solutions chimiques. « Pour une entreprise comme ArcelorMittal, la question de la corrosion du réseau par le chlore est un problème crucial. Cela représente plusieurs millions d'euros de maintenance par an. » Au niveau technique, la protection des sites industriels par la solution lyonnaise s'effectue via une simple pompe d'injection. Un équipement qui, selon Amoéba, devrait se négocier à un prix comparable aux solutions chimiques existantes...

Lire la suite sur Cleantech Republic :
http://www.cleantechrepublic.com/2011/05/26/amoeba-legionelles-solution-biologique/

CleanTech Republic