Téléphonie mobile : quand une révolution en cache une autre

 |   |  807  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Par Emmanuel Combe, professeur à l'Université de Paris I, professeur affilié à ESCP Europe.

Le secteur de la téléphonie mobile est en proie à une animation concurrentielle, comme il n'en avait guère connu jusqu'ici. La cause de cette petite révolution a été maintes fois analysée : l'arrivée prochaine de Free. Une entrée qui fait à l'évidence très peur aux trois opérateurs. Ces derniers ont lancé une guerre préventive, déterminés à couper l'herbe sous les pieds du nouveau venu. Ils ont envoyé au front leurs MVNO, dont la part de marché a doublé en deux ans ; ils les ont engagés dans la bataille des prix, avec une puissance de feu parfois impressionnante, à l'image de La Poste Mobile et de ses 10.000 points de vente ; ils ont commencé à réviser leurs tarifs à la baisse ; ils se sont lancés dans le "quadruple play". Bref, avant même l'entrée de Free, un vent nouveau de concurrence a soufflé sur la téléphonie mobile.

Mais une autre révolution, plus silencieuse mais plus radicale, est en train de se faire jour, qui touche moins les tarifs que les prestations offertes. À cet égard, la décision récente de SFR de lancer ses forfaits avec ou sans engagement marque un premier tournant. En effet, les trois opérateurs ont développé jusqu'ici un modèle commercial reposant sur des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :