Kia Sorento : un séduisant SUV sud-Coréen

 |   |  624  mots
Seulement disponible en diesel, Kia Sorento est disponible entre 44.000 et 49.000 euros.
Seulement disponible en diesel, Kia Sorento est disponible entre 44.000 et 49.000 euros. (Crédits : DR)
La marque sud-coréenne a renouvelé son SUV sans rupture stylistique, tout en assurant un agrément de conduite de haut niveau. Son positionnement prix fait du Sorento un sérieux concurrent à un Volkswagen Touareg.

Kia est-il en train d'adopter le travers (ou la vertu, c'est selon) des marques allemandes qui renouvellent des voitures sans aucune rupture stylistique, ou du moins visible à l'œil nu? Il faut dire que Kia avait engagé une évolution salutaire entre le Sorento 1 et 2, le troisième opus méritait de s'inscrire dans la continuité. En réalité, le nouveau Kia Sorento gagne 9cm de plus sur la longueur. Un détail sur cet énorme SUV de 4,78 mètres, mais cela pouvait faire la différence quand cet espace est utilisé à bon escient.

Du très grand coffre à un coffre minuscule

C'est la que la marque sud-coréenne pêche. Car si on apprécie la possibilité de relever assez facilement les deux sièges à l'arrière pour passer de cinq à sept places, c'est en sacrifiant un grand coffre (605 litres) devenu minuscule (142 litres) et incapable de prendre autant de bagages qu'il autorise pourtant de passagers...

Mais, là encore, on est dans l'ordre du détail car le Kia Sorento a montré des qualités routières indiscutables. Avec ses 200 chevaux sous le capot, ce SUV nous balade aisément en autoroute. La voiture donne une bonne reprise malgré sa configuration imposante et surtout son poids : près de 1950 kilos, soit près de 450 kilos de plus que le nouvel Espace. Du coup, en ville, elle est un peu lente à la détente. Pourtant, on apprécie son agilité qui, encore une fois, nous fait oublier son envergure.

Une vraie personnalité

On a ainsi plaisir à se balader à bord du Sorento, d'autant que son style conventionnel mais affûté ne fait pas tâche. Laissez tomber les attributs baroudeurs du 4X4, le Sorento arbore des lignes très classiques à la manière d'un Audi Q7... Le look est réussi avec ses lignes arrondies et sa calandre large et haute. Kia Sorento se façonne une vraie personnalité.

Installé derrière le volant, on se souvient qu'on est bien à bord d'un SUV. L'impression de dominer le bitume est réelle. L'habitacle est large et offre une vue élargie sur la route. Côté amortisseurs, on est loin du confort d'une Audi Q5, mais ils ne manquent pas de souplesse pour autant.

Enfin, l'acoustique de la Kia Sorento complète harmonieusement cette ambiance intérieure. La bonne isolation phonique permet d'apprécier d'autant plus l'excellent système de son.

Des boutons dans tous les sens

Dommage que tout ce confort soit gâché par un environnement de conduite extrêmement complexe. Le conducteur est tout bonnement encerclé de boutons. De la planche de bord à la console centrale, l'aménagement n'a rien d'ergonomique - à contre-courant de la tendance qui consiste à simplifier les fonctionnalités au maximum. Autre regret, l'écran GPS est un peu petit. En bref, on s'attendait à une planche de bord plus moderne et moins laborieuse, dans la continuité du design extérieur à la personnalité très marquée.

Un positionnement prix malin

Côté prix, Kia Sorento n'est pas trop mal placé puisque la fourchette démarre à 44.000 euros en boite manuelle, et atteint 49.990 euros pour sa finition Ultimate (la plus chic) en boîte automatique. Le SUV sud-coréen n'est disponible qu'en diesel 2,2 litres CRDI 200 chevaux.

Plus cher qu'un Espace Renault (entre 40.000 et 45.000 euros), le Sorento reste beaucoup moins qu'un Volkswagen Touareg - uniquement disponible en motorisations 3 litres V6 - (68.000 euros pour sa finition haut-de-gamme, 54.000 euros pour sa finition d'entrée de gamme en 204 chevaux).

Le Kia Sorento a toute sa place dans l'éventail des SUV avec ses spécificités et ses qualités. Il reste une solution idéale pour les familles, et son style est un véritable atout pour qui veut se distinguer sans se ruiner.

Le tableau de bord

kia sorento

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2015 à 14:21 :
Agaçant, 2 tonnes de carcasse, 9 cm plus long, pour emmener la plus part du temps; 2 personnes à bord soit 160kilos. Trouvez l'erreur. Edifiant la bêtise humaine.
Les moteurs sont dits modernes et consomment moins,soit, mais si les véhicules étaient moins lourds, la consommation serait encore améliorée.
a écrit le 16/08/2015 à 13:10 :
"L'impression de dominer le bitume est réelle" On a l'impression d'avoir une bitumeuse ?
a écrit le 15/08/2015 à 11:21 :
KIV a une gamme performante. Pour autant je remarque qu'un faux 4x4 francais a pour equivalent un SUV coreen.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :