Regain de tension : Poutine veut-il attaquer l'Ukraine ?

 |   |  288  mots
(Crédits : reuters.com)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Poutine veut-il attaquer l'Ukraine ?

11,4 milliards de dollars. C'est le montant que réclame, aujourd'hui, le géant russe Gazprom à l'Ukraine. Une somme qui correspond au remboursement des rabais en vigueur ces quatre dernières années. À cette dette s'ajoute le coût des livraisons récentes s'élevant à 2,2 milliards de dollars et une augmentation de 80% des tarifs jusqu'alors pratiqués.

Une pression exercée par Moscou sur l'économie ukrainienne, déjà au bord du gouffre, qui laisse craindre une "guerre du gaz" à l'impact européen. Poutine tente-t-il d'asphyxier l'Ukraine ? 

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

1991, la Transnistrie  
Avec l'éclatement de l'URSS, la République de Moldavie proclame son indépendance et seule la Transnistrie reste dans l'orbite russe. Retour sur l'histoire de ce petit territoire non reconnu par la communauté internationale.

 

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

Royaume-Uni : les oligarques russes chouchoutés par la City  
Les oligarques russes représentent une véritable manne financière pour le Royaume-Uni. Ils sont plus que présents à la Bourse de Londres, ils possèdent les appartements les plus luxueux, et leurs enfants vont dans les écoles les plus chères.
Les autorités britanniques ont donc plutôt intérêt à ce que ces oligarques russes restent sur leur territoire. Alors même si le discours officiel est ferme, David Cameron reste très flou sur les sanctions envers Moscou. Etrange ?

 

DEBAT
Pour en débattre, l'historienne, politologue, spécialiste de la politique étrangère de la Russie et de l'Ukraine Anne de Tinguy, le vice-président de la Commission des affaires étrangères à l'Assemblée nationale Axel Poniatowski, et la membre du Collectif Euromaidan.

 

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2014 à 13:28 :
20 Avril 2014 massacre de pro russes en Ukraine
21 avril intervention immédiate de l'armée russe
22 avril L'occident menace le Kremlin de représailles militaires
25 avril un sous-marin français d'attaque lancé par erreur 4 missiles qui réduisent la Crimée à néant
Nuit du 25 au 26 avril les russes lancent leurs missiles longues portées sur Paris Londres
Berlin Rome Madrid et Vezoul
Américains Français Anglais et Israéliens tirent plus de 10 missiles nucléaires sur la Russie
Simultanément ces derniers répliquent massivement
Le 26 avril au matin l'Europe et la quasi totalité de la Russie sont détruites et irradiées pour des centaines d'années. Le problème du chômage et de la dette est provisoire réglé.
Ouf je me réveille ce n'était qu'un mauvais rêve.
De toute façon les Hommes sont bien trop raisonnables pour en arriver là...
Réponse de le 10/04/2014 à 23:08 :
Nostradamus a décrit des faits qu'il a vu dans le futur , mais n'a pas voulu les changer,
donc c'est après coup que l'on pourra lire la trames des évènements qu'il raconte dans les centuries . L'avenir semble déjà écrit .
a écrit le 10/04/2014 à 13:19 :
Alors ?
a écrit le 10/04/2014 à 10:51 :
Sauf erreur Poutine est dans le camp occidental,alors arrêtons ces simagrées,c'est bizarre il y a des bons et mauvais dictateurs,c'est selon.
a écrit le 09/04/2014 à 16:44 :
Que les Ukrainien se lâchent et prennent les mesures que nécessitent la situation, c'est justement ce qu'à peur Poutine et qu'il cherche à influencer le gouvernement de Kiev pour que perdure les révoltes des Pro-Russes à son avantage .
Réponse de le 09/04/2014 à 23:06 :
Que les Ukrainiens commencent à payer leurs gaz, sans attendre que ce soit l'EU qui banque pour eux serait un début. Après on verra s'il faut mater Poutine !
a écrit le 09/04/2014 à 11:53 :
L’interventionnisme démange l'OTAN, qui se pose la question de son existence, et cherche pour cela le conflit permanent!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :