La réforme des retraites doit intégrer le travail post-retraite

OPINION. La retraite inactive est plébiscitée dans notre pays. Pourtant, les individus qui poursuivent une activité professionnelle se sentent mieux, vivent plus longtemps et en meilleure forme que les inactifs. Par Caroline Young, présidente d'Experconnect, économiste et démographe.

3 mn

(Crédits : Reuters)

La France manque cruellement de main d'œuvre qualifiée. Les entreprises peinent à trouver de la main-d'œuvre et le manque de compétitivité du pays s'explique en partie par un taux de participation à l'emploi trop faible. Il existe pourtant une réserve immense et non-exploitée de talents disponibles : les jeunes retraités, désireux de travailler et de transmettre leurs savoir-faire.

Le travail post-retraite est indispensable à l'économie, bon pour les retraités et leur santé. Il est bon pour la gestion des ressources humaines, la sauvegarde et la transmission des compétences... Bon pour la consommation des ménages et l'équilibre des retraites.

Bon pour l'économie

Quand l'économie se prive de ses talents, ce sont nombre de compétences qui ne peuvent bénéficier aux entreprises, former les plus jeunes et être créatrices de richesses. Les pensions de retraite pourront être augmentées du revenu additionnel engendré par le travail post-retraite. Cela augmentera leur pouvoir d'achat.

Bon pour la santé des retraités

La retraite inactive est plébiscitée dans notre pays depuis toujours. Pourtant, on le sait, les individus qui poursuivent une activité professionnelle se sentent mieux, vivent plus longtemps et en meilleure forme que les inactifs.

C'est une réalité : plus longtemps on œuvre, mieux on vieillit. Reculer l'âge de la retraite de 60 à 65 ans équivaut à diminuer le risque de démence de 15 %. Les études médicales le prouvent : plus longtemps on fait « tourner » son cerveau, mieux et plus longtemps on vieillit dans des conditions satisfaisantes. Le travail post-retraite n'est pas une résurgence du bagne mais un outil de lutte contre l'isolement social mortifère.

La France a besoin de tous ses talents. Il est nécessaire de mieux anticiper les fins de carrière. En 2035, un Français sur trois aura plus de 60 ans. Il sera difficile de se passer de leur contribution, sous peine d'un nouveau rétrécissement de l'activité. L'épanouissement professionnel de tous est ainsi la clé de la transmission du savoir.

Bon pour la transmission des savoirs

La métallurgie française aura besoin chaque année de 115.000 nouveaux talents à partir de 2025. D'ores et déjà, les besoins en ressources de l'aéronautique augmentent de façon fulgurante pour répondre aux nouvelles commandes. Si les employeurs s'efforcent d'attirer les jeunes talents prometteurs, ils redoutent de les former pour les voir partir aussitôt. Ce sujet va également toucher les start-ups industrielles françaises, nouveau vivier d'innovation et d'emplois. Le tutorat et la capacité des aînés à transmettre ce qu'ils ont acquis et vécu tout au long de leur carrière représentent une solution. Les seniors permettent la transmission des savoirs, savoir-faire et savoir-être.

Le savoir-être est la clé de la cohérence et de la cohésion des équipes dans un contexte de diversité et de mélange intergénérationnel. Il est nécessaire de maintenir l'employabilité des seniors pour garantir la cohésion de l'entreprise.

Bon pour la consommation

L'âge moyen d'un acheteur de voiture neuve est passé de 49 ans en 2005 à 56 ans en 2020. L'activité industrielle est liée au revenu des retraités. En 2017, leur niveau de vie était supérieur de 5,8 % à celui de la moyenne de la population. Mais sa dégradation annoncée (CSG, absence d'indexation sur l'inflation...) constitue une menace pour la prospérité économique.

Une réforme des retraites doit permettre aux retraités de pouvoir poursuivre une activité en améliorant le niveau de leur pension grâce à leurs cotisations sociales. Le travail post-retraite est l'instrument majeur de la liberté du salarié. Une information claire doit être donnée au senior pour l'éclairer dans son choix de poursuivre ou non au-delà de l'âge légal, une activité à temps choisi.

La France, qui fait face au vieillissement de sa population et à un accroissement de la dépendance, a besoin de tous ses talents pour assurer sa prospérité et l'épanouissement de ces derniers.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 27
à écrit le 22/05/2022 à 20:00
Signaler
Intégrer le travail post retraite ? Chiche, dans ce cas on doit comptabiliser tout le travail qui est fait pour faire fonctionner les associations, par exemple. Caroline Young part du postulat que lorsqu'on est retraité on ne fait rien et on glande. ...

à écrit le 22/05/2022 à 7:41
Signaler
Bonjour je vois que tous les arguments sont fait pour obliger les gens à travailler plus ? On vivrait plus longtemps si on travaillait plus. Laissez moi rire !

à écrit le 19/05/2022 à 7:42
Signaler
Il faudrait pouvoir et ne pas être viré avant 60 ans par des entreprises scelerates qui, étant incapables de mesurer le travail de leur salariés, se basent uniquement sur le salaire Or un cadre gagne plus à 60 ans qu'à 25, ... mais les "petits comp...

à écrit le 18/05/2022 à 17:20
Signaler
J'ai 65 ans et je suis obligé de travailler jusqu'à 67 ans. Je me suis occupé de ma femme handicapée de 2005 à 2010 et je ne comprends pas pourquoi. J'ai été payer par la M.D.P.H pour s'occuper d'elle et que la CARSAT ne veut rien savoir.

à écrit le 18/05/2022 à 12:33
Signaler
Bien sur quelqu'un qui fait les poses(3x8) à besoin de continuer à travailler. Tout ces psuudos economistes et spécialistes peuvent bosser jusqu'à 80 ans seront pas fatigués ( demandé au infirmières, au gens qui font les nuits ,au gens du BTP...ce...

le 19/05/2022 à 7:49
Signaler
Travailler 3*8 c très dur. Je l'ai fait 6 semaines lors de mon stage ouvrier en école d'inge et au fond d'une mine de charbon (-1000m). Mais croyez moi, le stress de cadres (pas tous), des horaires de fou (60h par semaine a plus de 50 ans et ... Pas ...

le 22/05/2022 à 7:46
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous. Çà fait des années que je fais des boulots à la c....je suis cassé en deux..moi 60 ans j'arrête .et je me languis

à écrit le 18/05/2022 à 11:20
Signaler
il est avant tout urgent et même très très urgent de réformer le mode de calcul de la pension de retraite pour tous ceux qui n'ont pas eu une carrière linéaire, et notamment pour les polypensionnés public-privé qui se retrouvent obligés de travailler...

à écrit le 18/05/2022 à 8:54
Signaler
Tout cela est de bon sens. mais il faut aussi que les entreprises aient leurs mots à dire. Il n’appartient pas, -comme dans certains postes de la fonction publique-, au seul employé de dire ses desiderata, mais il est sain qu’en cas d’accord mutuel s...

à écrit le 18/05/2022 à 8:23
Signaler
Traduction: travaillez (si vous le pouvez) jusqu'à la fin et il n'y aura plus besoin de retraite....

à écrit le 17/05/2022 à 23:07
Signaler
Encore un pur délire technocratique : les entreprises galèrent à recruter car elles traitent leurs salariés comme des chiens, et exigent d'eux des compétences en pagaille tout en refusant de payer un salaire décent (le salaire médian est à 1500 € !! ...

à écrit le 17/05/2022 à 20:30
Signaler
Il suffirait que la personne, quand elle a l'age, touche sa pension de retraite au lieu de son salaire, et continue à travailler dans l'entreprise. :-) Boulot à vie. "manque cruellement de main d'œuvre qualifiée" ben oui, mais on est ""proche"" du p...

le 19/05/2022 à 16:14
Signaler
Si j’ai bien compris il faudrait se culpabiliser après 42ans de travail d’être en retraite se que vous préconisez s’appelle de la dictature surtout que beaucoup de jeunes qui rentrent sur le marché du travail de plus en plus tard n’auront jamais leur...

à écrit le 17/05/2022 à 19:06
Signaler
Que cette dame, vienne sur les chantiers du bâtiment poser du carrelage à 65 ou 70 ans et on en reparle après.

à écrit le 17/05/2022 à 18:58
Signaler
Il faudrait peut-être penser à prendre en compte les cotisations retraite complémentaire pour eux

à écrit le 17/05/2022 à 18:58
Signaler
Travailler, travailler, travailler, mais pour quoi faire ? pour consommer davantage ? pour avoir une piscine ? pour se payer l'Ehpad ? pour enrichir davantage Jeff Bezos et Elon Musk et exploiter toujours plus les ressources de la planète ?

le 17/05/2022 à 20:20
Signaler
Travailler pour payer les services publics, l'école, l'hopital, la police, la justice, pour payer les aides pour vos concitoyens moins bien lotis que vous, pour payer les retraites de vos aines, les infrastrctures publiques, la transition énergétique...

le 17/05/2022 à 22:33
Signaler
Réponse à JEFF : pour la solidarité, pour les services publics..... il s'agit en effet d'une belle cause, mais il est tout à fait possible de faire payer plus d'impôts aux plus aisés, comme autrefois, comme dans les années 60, 70 et 80. Nos gouvern...

à écrit le 17/05/2022 à 17:02
Signaler
" En 2035, un Français sur trois aura plus de 60 ans. " La génération des baby boomers nés entre 45 (voir 42 pour des historiens ) à 1955 aura entre environ 80/90 ans en 2035 ,vous les comptez dedans pour nous transmettre l'amour du camping-car ,d...

à écrit le 17/05/2022 à 16:49
Signaler
"Reculer l'âge de la retraite de 60 à 65 ans équivaut à diminuer le risque de démence de 15 %. " Et à 70 ans ,combien, 30% ? ,quel cinéma

à écrit le 17/05/2022 à 16:46
Signaler
'et de transmettre leurs savoir-faire.' Il pouvait pas le faire pendant qu'ils bossaient ?

le 17/05/2022 à 19:37
Signaler
Ben non, ils ont été remerciés à 55 ans, trop vieux. Et quand retraités, venez former les jeunes grâce à votre immense savoir bien mal récompensé, SVP. :-)

à écrit le 17/05/2022 à 16:32
Signaler
Différencier chaque cas de figure serait la solution ; certaines personnes n'ont pas arrêté de se former, de participer de manière active à des échanges, à la réflexion eu égard à l'innovation managériale avec UNE TELLE MOTIVATION, elles ont le pot...

à écrit le 17/05/2022 à 14:29
Signaler
La seule reforme qui vaille c'est des cotisations proportionnelles pour des retraites forfaitaires avec le versement de la pension a partir de 60ans sans interdire de continuer a travailler au delà si en capacité!!

le 18/05/2022 à 16:00
Signaler
"Cotisation proportionnelle" afin de modérer les écarts salariaux d'un coté, et "pension" forfaitaire pour pousser les plus chanceux dans leur carrière a chercher un complément de retraite privé ou constituer une épargne!

à écrit le 17/05/2022 à 13:52
Signaler
Merci pour cet art1cle expliquant que les individus qui p0ursuivent une activité pr0fessionnelle se sentent mieux, vivent plus l0ngtemps. Cela prouve l'ignorance des gauch1stes et qu'il faut contraindre les travailleurs du BTP utilisant pelles, pioch...

à écrit le 17/05/2022 à 11:50
Signaler
Oui c'est une évidence nous pouvons tous le constater, ceux qui se sentent utiles vivent plus vieux tandis que les croisiéristes professionnels eux déclinent à vu d’œil malgré leur bien être tristement affiché faisant un peu pitié. Il serait temps de...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.