Nicolas Hulot "La précarité énergétique est déjà là ! "

 |   |  81  mots
(Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
[Rétrospective 2016] "Nicolas Hulot et l'environnement" : le président de la Fondation pour la Nature et l’Homme s'interroge sur les effets de la COP 21, le bilan de la COP 22, les modes de consommation, la condition animale…

Alors que Donald Trump a nommé le climatosceptique - et véritable « porte-flingue » politique des compagnies pétrolières - Scott Pruitt à la tête de l'Agence américaine de protection de l'environnement, "28 minutes" reçoit l'écologiste Nicolas Hulot. Effets de la COP 21, bilan de la COP 22, modes de consommation et condition animale... Autant de sujets qui seront développés avec le président de la Fondation pour la Nature et l'Homme dans ce premier hors-série de "28 minutes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/12/2016 à 8:53 :
Ce qui m’inquiète ! c’est les motivations des lobbyistes de la désinformation , pourquoi nous cachent-ils que le climat n’a jamais été linéaire , il y a eu des périodes glaciaires succédant à des périodes tropicales , les feux de forêts naturels font autant de dégât en CO² que les vaches en méthane , l’homme est une composante du réchauffement , il n’est pas ‘’ Le Réchauffement ‘’ Pourquoi a-t-on évincé Claude Allègre ? était-il à contre courant des lobbyistes repentis comme Hulot !!!
a écrit le 28/12/2016 à 14:30 :
Quand je vois le niveau de vie de ce personnage qui est sans scrupule , il devrait se taire . De quoi vit'il , d'argent public et gravement
Niveau intellectuel , bas . Réflexion , aucune . Com , hélas oui car nous sommes dans un monde de bobo
a écrit le 27/12/2016 à 19:00 :
La précarité énergétique est déjà là...et pour cause.
Certains écologistes ne veulent pas tenir compte des avancées réelles en matière de production d'énergie alternative et poussent à interdire l'utilisation des énergies fossiles notamment avant d'être en capacité de les remplacer.
Cet aspect écologie punitive défendue par certains écologiques n'est pas raisonnable.
a écrit le 27/12/2016 à 17:31 :
L'aspect "écologie" n'est pas suffisant. Il faut une justification "économique". Qui est capable de proposer la solution? Hulot a écrit "basculer la fiscalité du travail sur la fiscalité énergétique". C'est favorable à l'économie jusqu'à un certain niveau. Exprimez vous.
Réponse de le 28/12/2016 à 1:50 :
@gépété: sais-tu seulement que les industries énergivores ont des tarifs spéciaux sur leur consommation ? Qui penses-tu sera le dindon de la farce dans ton histoire de basculement de la fiscalité ?
Réponse de le 28/12/2016 à 13:18 :
Cette taxe sur l'énergie sera payée par les consommateurs, c'est à dire les ménages et les entreprises. Ces dernières répercuteront cette taxe sur les prix. Il faut réduire l'impact de cette taxe pour les entreprises. Cette taxe devrait donc être uniquement à la charges des ménages. Merci de votre intérêt pour mes commentaires.
a écrit le 27/12/2016 à 16:35 :
La précarité énergétique est déjà la, et bien heureusement que notre énergie électrique n'est pas produite en majorité par des éoliennes et des panneaux solaires, car depuis quelques semaines, un anticyclone campe sur une partie de l'Europe et sur la France, ce qui fait qu'il n'y a pas de vent et en raison d'une couverture nuageuse importante, pas de soleil. Les éoliennes sont en vacances, ainsi que les panneaux solaires. Aujourd'hui, le soleil pointe le bout de son rayon.
Les écolos vont-ils proposer le développement de la géothermie? Ce ne sera pas la panacée, mais un moyen de plus de produire de l'énergie,et sans risque de panne.
Réponse de le 28/12/2016 à 1:46 :
Heureusement que le solaire et l'éolien sont en surplus en Europe récemment dont au Danemark (+ 113% de la consommation) et Allemagne car jusqu'à 23 de nos réacteurs nucléaires ont été à l'arrêt et il faut réinvestir 51 milliards pour la rénovation très partielle avant d'ajouter plus et renflouer EDF d'encore 4 milliards d'euros via l'argent public. On est juste au début du gouffre nucléaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :