Nos grands-parents ne sont pas une charge, mais une richesse  !

OPINION. En France, plus de 15 millions de grands-parents jouent un rôle méconnu, mais essentiel. Ils sont le pivot des solidarités intergénérationnelles. Par Sophie Gaillet, Fondatrice d'Intelligence Senior et Olga Givernet, Députée de l'Ain

3 mn

De gauche à droite, Olga Givernet et Sophie Gaillet.
De gauche à droite, Olga Givernet et Sophie Gaillet. (Crédits : DR)

Au quotidien, les grands-parents s'occupent de leurs petits-enfants en moyenne 9 heures par semaine et 22 jours par an. Ils apportent aide financière et psychologique à leurs enfants et dépensent 1.650 Euros par an pour leurs petits-enfants. La moitié d'entre eux prennent en charge leurs parents âgés, plus ou moins dépendants.

Si les pouvoirs publics accordent une attention croissante aux seniors, il n'existe aujourd'hui en France aucune action ciblée en faveur des grands-parents. Ils ne bénéficient guère de la politique familiale alors qu'ils s'impliquent massivement au service des familles, et des petits-enfants.

Comment les soutenir ? Depuis des années, dans nos champs respectifs, nous cherchons à comprendre, analyser et valoriser la place des grands-parents. Nous avons identifié des solutions simples et concrètes pour favoriser le bien vieillir des uns et le bien grandir des autres !

Il s'agit d'abord d'ouvrir les yeux

Nos grands-parents ne sont pas « vieux » ! En France, ils accueillent leur premier petit-enfant en moyenne à 54 ans. Ils sont actifs, connectés, voyagent, font du sport, ont des projets. Un grand parent sur deux travaille et doit concilier vie professionnelle et familiale ! Les entreprises ont aussi besoin de mieux capitaliser sur les compétences des collaborateurs expérimentés. Aussi, les partenaires sociaux devraient négocier des dispositifs type « congé grand-parental » pour ajuster le monde du travail à la réalité croissante d'une « grand-parentalité active » !

Ensuite, il convient de mettre en valeur les grands-parents comme vecteurs de transmission. Cette génération, qui a obtenu des droits fondamentaux, est une génération de passeurs. Ils sont 10% à récupérer leurs petits-enfants tous les jours à la sortie de l'école et 22% à assurer l'aide aux devoirs. Ils méritent que l'École reconnaisse leur investissement et les associe à la vie scolaire de nos enfants.

Cette transmission est parfois rompue à l'adolescence

Dans une société hyper-connectée, la sociabilité adolescente s'exprime de plus en plus sur les réseaux sociaux. Aussi, nous appelons de nos vœux une étude sur les voies et moyens d'améliorer les relations entre grands-parents et adolescents.

Les seniors sont aussi le premier public de nos musées et salles de cinéma et les plus gros acheteurs de livres. Beaucoup initient leurs petits-enfants à la culture. Les collectivités territoriales gagneraient à intégrer ces activités intergénérationnelles dans leur politique culturelle. On pourrait imaginer une carte dédiée, offrant des avantages spécifiques à ces publics et consacrant le rôle grand-parental dans la transmission de notre patrimoine culturel.

Plus généralement, les collectivités territoriales devraient déployer une stratégie grand-parentalité. Transport et logement sont des domaines d'application privilégiés mais les pistes d'action sont nombreuses et des initiatives comme « Villes Amies des Aînés » pourraient être élargies ou dupliquées. Au cœur de nos villes, tout doit être mis en œuvre pour encourager le lien social et lutter contre l'isolement, dans des espaces d'échanges pensés intelligemment et mis à disposition par nos mairies.

Elue ou entrepreneure, nous sommes convaincues que la reconnaissance et la valorisation du rôle de grand-parent sera bénéfique à court, moyen et long terme pour notre société.  Nos grands-parents ne sont pas une charge, mais une richesse. Il est urgent de le dire et de répondre à leurs aspirations. C'est pourquoi nous appelons à engager une politique moderne de la grand-parentalité au service d'un nouveau contrat intergénérationnel.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 20/10/2021 à 10:41
Signaler
Bientôt, on s'apercevra que "la Famille" est une richesse et que l'on a tout explosé pour en faire des consommateurs!

à écrit le 20/10/2021 à 8:29
Signaler
En effet maintenant les salariés actuels qui gagnent que dalle en bossant 35 heures avec deux heures de trajets quotidien pour aller bosser quand ils rentrent chez eux pensent d'abord et avant tout à se poser et essayent de profiter du week-end. L'ab...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.