Au Sud-Est de Paris, la Seine est aussi devenue un enjeu politique de développement économique

 |  | 1290 mots
Lecture 7 min.
Longue de près de 775 kilomètres, la Seine prend sa source à Source-Seine (62 habitants, Côte d'Or, Bourgogne-Franche-Comté) et traverse, outre Le Havre, Paris et Rouen, des capitales départementales comme Troyes (Aube, Grand-Est) et Melun (Seine-et-Marne, Île-de-France).
Longue de près de 775 kilomètres, la Seine prend sa source à Source-Seine (62 habitants, Côte d'Or, Bourgogne-Franche-Comté) et traverse, outre Le Havre, Paris et Rouen, des capitales départementales comme Troyes (Aube, Grand-Est) et Melun (Seine-et-Marne, Île-de-France). (Crédits : Wikimedia Commons)
ENQUÊTE. Il n'y a pas que l'axe Seine Paris-Rouen-Le Havre dans le paysage fluvial. La Seine irrigue également les régions Bourgogne-Franche-Comté et Grand-Est. L'Yonne a déjà investi près de 8 millions d'euros dans un port. L'Aube mise sur une voie d'eau de 28 kilomètres qui la relierait à l’Île-de-France. Dans la région-capitale aussi, les départements de la Seine-et-Marne, de l'Essonne et du Val-de-Marne entendent bien accélérer l'intermodalité.

Saviez-vous que c'est l'Yonne et non la Seine qui coule sous le pont Mirabeau cher à Apollinaire ? « Quand deux cours d'eau se réunissent, c'est bien celui ayant le plus petit débit qui se jette dans l'autre », explique Yves Boquet, professeur de géographie à l'université de Bourgogne. Il se trouve qu'à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), la Seine a un débit moyen de 80 mètres cubes par seconde pour un bassin versant, alors que celui de l'Yonne est de 93 mètres cubes/seconde.

8 millions d'euros pour un port dans l'Yonne

« L'Yonne, par ses voies navigables à grand gabarit, a longtemps approvisionné en bois de chauffage la capitale », rappelle la maire (LR) de Sens, Marie-Louise Fort. Avec l'essor de l'autoroute qui place la sous-préfecture départementale au cœur d'un nœud entre l'A6, l'A5 et l'A19 et la ligne Paris-Lyon-Marseille, l'affluent de la Seine est délaissé. Et ce alors qu'au vingtième siècle, le port de Gron, situé au sud de Sens, a une activité économique très dynamique avec un trafic fluvial important.

Changement de braquet en 2010 : cinq millions d'euros sont débloqués par la communauté de communes de Sens, le conseil général de l'Yonne, la région Bourgogne, ainsi que la chambre de commerce et d'industrie (CCI) départementale et le Fonds européen de développement régional (Feder). Le port de Gron devient une plateforme portuaire permettant aux industriels de faciliter leurs imports/exports grâce à une liaison fluviale mixte et régulière allant jusqu'à 700 tonnes.

Gron

Trois ans plus tard, Logiyonne, chargée de l'exploitation portuaire, réalise un tiers de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/02/2021 à 14:36 :
Mon arrière-grand-père, André Jozan, Ingénieur des Ponts-et-Chaussées, avait été en poste à Auxerre dans les années 1880, ou est née ma grand-mère en 1881. Il avait étudié les bassins versants de la Seine et de l'Yonne. Transféré à Paris, il avait recommandé des travaux; barrages de retenue, canalisations, etc ... pour éviter une inondation de la capitale. Il est mort subitement en 1897, après avoir aidé Gustave Eiffel dans la conception des quatre pieds de la Tour dans la bouillasse du Champ-de-Mars. Paris a été inondé en 1910, car les travaux qu'il avait recommandé n'avaient pas été effectués.
a écrit le 15/02/2021 à 10:33 :
Ca fait plus de 40 ans que l'on parle de ce creusement. Dans les annees 90 possedant une peniche amenagee de type Freycinet ancree a Gennevilliers, je souhaitais me rendre dans les pays bas. Impossible etait deja francais. Alors, continuez de rever.
a écrit le 15/02/2021 à 9:15 :
Surtout qu'on est sur des départements en crise démographique à cause de l'aspirateur parisien, terrible, il y aurait donc largement de quoi faire laissant la marge à des projets innovants car ça doit faire un moment que les cupides requins financiers ont du déserter ces coins là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :