Le Centre-Val de Loire veut carburer à l'hydrogène vert

 |  | 619 mots
Lecture 3 min.
Toyota et Renault sont les constructeurs les plus avancés concernant les moteurs alimentés par de l’hydrogène vert.
Toyota et Renault sont les constructeurs les plus avancés concernant les moteurs alimentés par de l’hydrogène vert. (Crédits : Reuters)
Encore peu d’entreprises et de collectivités du Centre-Val de Loire utilisent ou fabriquent de l’hydrogène décarboné. La donne devrait changer à l'horizon de deux ans, notamment grâce au plan de création d’une nouvelle filière industrielle, annoncé par Agnès Pannier-Runacher le 8 septembre et accompagné d’un financement de 7 milliards d’euros.

Plus propre et moins coûteux Depuis 2015, le logisticien Prelocentre, filiale de l'enseigne alimentaire Grand frais basée près d'Orléans dans le Loiret, a équipé ses quelque 80 chariots de manutention de réservoirs à hydrogène. A la clé, une empreinte CO2 de ces engins réduite au minimum et des économies sensibles grâce à l'absence de salle de charge pour les batteries électriques classiques. Première plate-forme européenne fonctionnant entièrement à l'hydrogène, Prelocente réfléchit désormais à s'équiper en interne d'un poids lourd de transferts de marchandises également alimenté par ce biais.

C'est en tablant sur le futur développement exponentiel des camions mais aussi des véhicules de tourisme fonctionnant à l'hydrogène, synonyme de ravitaillement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/09/2020 à 17:52 :
"utilisent ou fabriquent de l’hydrogène décarboné." = vert, le nucléaire est donc vert, ils ont assez d'énergie électrique renouvelable pour électrolyser de façon 'verte' ?
Hydrogène électrique, ça donne du futur à sa production par du renouvelable 100%, un jour. En Allemagne, H2 est très carboné même par électrolyse, à cause de leur énergie à base de charbon.
J'avais lu qu'en Suisse, l'entreprise Migros (genre de Carref*) prévoyait de n'avoir des camions de livraison qu'à pile à combustible, à sais pas quelle échéance (ils ont quantité de barrages en Suisse), déjà quand ils seront commercialisés. Pays pas très grand, ça aide. :-)
C'est 150 000€ ou 200 une voiture (japonaise) à pile à combustible ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :