Les boîtiers alerte attentats "made in Berry" de Thoonsen à la conquête de l’Hexagone

Après avoir équipé les écoles de la préfecture de l’Indre avec son boîtier d'alerte en cas d’attentat, le groupe indrois d’électronique Thoonsen s’attaquera en 2022 aux villes de l’Hexagone.

2 mn

Grâce à son nouveau dispositif breveté d’alerte contre les attentats et les incivilités dans les écoles, le fabricant Thoonsen table sur un chiffre d’affaires complémentaire de 1,5 million d’euros en 2022.
Grâce à son nouveau dispositif breveté d’alerte contre les attentats et les incivilités dans les écoles, le fabricant Thoonsen table sur un chiffre d’affaires complémentaire de 1,5 million d’euros en 2022. (Crédits : Reuters)

Depuis la rentrée, toutes les classes des quelque 33 écoles de la ville de Châteauroux sont équipées d'un boîtier d'alerte en cas d'attentat. Conçu par la société Thoonsen, spécialisée dans les systèmes antivol électroniques, le dispositif composé de deux boutons poussoirs déclenche une alarme sonore et est relié automatiquement la police ou la gendarmerie. Après les mouvements de panique vécus lors des attaques contre des établissements scolaires à Toulouse en 2012 et à Grasse en 2017, la consigne donnée au rectorat par le ministère de l'intérieur est désormais de confiner les élèves. Gagnant de l'appel d'offres lancé en décembre 2019 par la mairie LR castelroussine, le groupe a remporté ce marché d'un montant de 250 000 euros grâce la double fonctionnalité de son boîtier. Outre l'alerte anti-attentat, il permet aussi à l'enseignant de prévenir le personnel de l'établissement en cas d'incivilités dans les classes. Ce cas de figure est nettement plus fréquent que le risque d'une attaque terroriste. Depuis 2016, Thoonsen s'est diversifié de son métier de base, les solutions contre le vol à l'étalage via des portiques électroniques ou des cadenas connectés sur les produits. A la faveur du mouvement des gilets jaunes, le groupe a installé 700 boutons d'alerte aux lignes de caisses des GMS des enseignes Leclerc, Super U et Intermarché, en cas d'intrusion. En 2021, la PME castelroussine a aussi sécurisé les 60 centres commerciaux Cora du groupe de distribution belge Delhaize situé dans l'Est de la France. L'expérience accumulée et le dépôt de brevet du boîtier ont été autant d'arguments pour remporter le marché castelroussin des écoles.

Menace terroriste qui reste forte

Thoonens, qui sous-traite localement la fabrication des cartes électroniques de ses boîtiers auprès de l'entreprise Siemel, basée aussi dans l'Indre à Vatan, emploie 40 salariés et a réalisé huit millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020. Créé par Jackie Thoonsen en 2004, le groupe a démarré une démarche commerciale active autour de son dispositif anti-attentat étrenné à Châteauroux. Première étape, une présence marquée au Salon des maires et des collectivités qui aura lieu mi-novembre à Paris Expo Porte de Versailles. A partir de 2022, Thoonsen espère s'appuyer sur un réseau de revendeurs à l'échelle de l'Hexagone. L'objectif dès l'année prochaine est d'équiper entre six et dix nouvelles collectivités avec son système préventif. Un objectif à la portée du groupe compte tenu de l'environnement législatif favorable. Depuis 2017, la loi prescrit l'obligation pour chaque commune de mettre en place un dispositif d'alerte contre les menaces d'attentats dans les établissements scolaires dont elle a la charge.

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/09/2021 à 13:36
Signaler
comment ca se fait que les associations anti racistes n'aient pas encore porte plainte contre ces boitiers stigmatisants et intolerants?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.