La baie de Somme veut recycler les moules des restaurants

 |   |  262  mots
(Crédits : Pixabay)
Trois tonnes de coquilles de moules ou de Saint-Jacques ont été collectées en trois semaines pour les transformer en mobilier urbain.

Le gisement avoisinerait 550 tonnes de coquilles de moules rien que sur le littoral nordiste. Pour la communauté d'agglomération de la baie de Somme, ces déchets sont en passe de devenir un trésor : les coquilles peuvent en effet se transformer en objets urbains, via l'intermédiaire de la startup nordiste EtNISI.

EtNISI a mis au point le Wasterial, contraction de waste et de material, une matière composée à 75 % de produits recyclés. La première unité de production a été créée à Roubaix en 2018, avec 250.000 euros d'investissement et le soutien d'Hodefi et de Nord Actif, pour valoriser non pas la coquille de moule mais les graviers de pierre bleue issue des carrières régionales.

« Nous savons aussi traiter les résidus du béton car notre technique se focalise sur la partie fine des déchets », explique Espérance Fenzy, fondateur d'EtNISI.

250.000 euros d'investissement

Pour le projet Tricoquille de la baie de Somme, des tests ont été lancés afin d'évaluer les meilleures pistes de commercialisation, a priori du carrelage 20x 20, des objets et du mobilier. « Nous réfléchissons même à créer une micro-usine sur place, car il n'est pas logique de ramener cette coquille sur la métropole lilloise », ajoute Espérance Fenzy, qui pense aussi à relocaliser l'emploi, notamment à travers des chantiers d'insertion.

La micro-usine nécessite tout de même 250.000 euros d'investissement et 200.000 euros de chiffre d'affaires par an pour arriver à l'équilibre... EtNISI vient de déposer un dossier de financement auprès de la BPI pour une unité de production transportable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2019 à 9:34 :
Un tas de moules n'est d'aucun danger pour la santé donc entassées ne posent aucun problème, un tas de plastique oui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :