« Pourquoi nous voulons nous agrandir dans le Val-d'Oise » (Stéphane Layani, Marché international de Rungis)

ÎLE-DE-FRANCE BUSINESS. Dans un contexte géopolitique d'approvisionnement compliqué, le président du Marché international de Rungis, Stéphane Layani était l'invité, le 22 mars à 18h45, de BFM Île-de-France et de La Tribune dans le cadre de l'émission "Bonsoir Île-de-France".
César Armand

3 mn

Depuis la rentrée de janvier, La Tribune et BFM Île-de-France s'unissent pour vous proposer, à travers l'émission Île-de-France Business (tous les mardis à 18h45), l'interview d'un décideur de l'économie francilienne au cœur de l'actualité. Une occasion de décrypter ensemble les dossiers, enjeux et tendances de l'économie locale, animée par Marguerite Dumont pour BFM Île-de-France et César Armand pour La Tribune.
Depuis la rentrée de janvier, La Tribune et BFM Île-de-France s'unissent pour vous proposer, à travers l'émission Île-de-France Business (tous les mardis à 18h45), l'interview d'un décideur de l'économie francilienne au cœur de l'actualité. Une occasion de décrypter ensemble les dossiers, enjeux et tendances de l'économie locale, animée par Marguerite Dumont pour BFM Île-de-France et César Armand pour La Tribune. (Crédits : C.A.)

Île-de-France Business: Rungis, cœur économique de notre région - 22/03

C'est le lieu de tous les superlatifs. Le marché international de Rungis s'étend sur 240 hectares, recense 1.100 entreprises pour 12.000 salariés et affiche un chiffre d'affaires de 10 milliards d'euros. Aujourd'hui, il est "plein comme un œuf" - rempli à 97,5% - et doit refuser des nouvelles installations. Aussi, s'agrandira-t-il dans le Val-d'Oise à horizon 2025.

Lire aussi 6 mnPlan Castex pour le Val-d'Oise: des milliers d'emplois, vraiment ?

"La souveraineté alimentaire est quelque chose de fondamental"

Invité le 22 mars de BFM Île-de-France et de La Tribune dans la séquence "Île-de-France Business" de l'émission "Bonsoir Île-de-France", son président Stéphane Layani justifie aussi cette extension aussi au nom de l'augmentation de la population francilienne.

"Nous sommes confrontés à des évolutions démographiques implacables. Dans dix ans, la région Île-de-France comptera 1 million d'habitants supplémentaires. Cela équivaut à 500.000 tonnes de denrées alimentaires en plus", explique le patron de Rungis.

Ce service public est d'autant plus indispensable dans un contexte compliqué pour l'approvisionnement.

"La crise sanitaire et la crise ukrainienne renforcent l'idée selon laquelle la souveraineté alimentaire est quelque chose de fondamental", poursuit Stéphane Layani.

Lire aussi 6 mnA Rungis, le patron du Medef réconforte les grossistes avant les fêtes

4.000 à 5.000 emplois

Deux ans et demi après l'abandon d'Europacity sur le triangle de Gonnesse, le nouveau marché n'artificialisera pas de nouvelles terres, mais s'érigera sur des friches industrielles ou des sur terrains où des projets ont été abandonnés.

"Nous imaginons travailler de la fourche à la fourchette, de la terre à l'assiette", dit encore la président du Marché international de Rungis.

4.000 à 5.000 emplois directs et non-délocalisables sont déjà annoncés à Gonnesse, Bonneuil-en-France derrière l'aéroport du Bourget, à Goussainville et à Roissy-en-France.

"Il y aura environ 1.000 emplois dans l'agriculture et 4.000 dans la distribution. Nous souhaitons essayer de relancer cet Est du Val-d'Oise qui en a bien besoin et nous sommes d'ailleurs plutôt bien accueillis", conclut Stéphane Layani.

Lire aussi 3 mn« Les drones décongestionnent et décarbonisent la livraison » (Sissel Thorstensen, DragonFlyPads)

César Armand

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.