Énergie : quelle stratégie pour Urbasolar, rachetée par Axpo ?

 |   |  366  mots
Arnaud Mine et Stéphanie Andrieu restent à la tête de leur PME.
Arnaud Mine et Stéphanie Andrieu restent à la tête de leur PME. (Crédits : [URBASOLAR])
L'accord de rachat d'Urbasolar, spécialisée dans le photovoltaïque, a été entériné par Axpo en juillet. L'entreprise, qui devient la plate-forme de développement solaire de l'énergéticien suisse, voit s'ouvrir de nouvelles perspectives.

 Les négociations portant sur l'acquisition de 100 % des titres d'Urbasolar par Axpo ont été validées par les autorités réglementaires compétentes et entérinées en juillet. Avec cette PME spécialisée dans le photovoltaïque, créée en 2006 à Montpellier, l'énergéticien suisse se dote d'une structure à même de développer l'énergie solaire, un champ sur lequel il n'était pas présent. Stéphanie Andrieu et Arnaud Mine, cofondateurs d'Urbasolar, se félicitent de l'opération, qui adosse leur entreprise à un groupe solide, dope sa puissance d'intervention et sécurise les débouchés de production.

« Axpo est le plus gros trader d'énergies renouvelables en Europe, ce qui nous permet de nous positionner en achat d'électricité avec de nouveaux débouchés pour nos projets, assure Stéphanie Andrieu. Son ADN étant l'hydroélectricité, Axpo avait besoin de développer le photovoltaïque pour répondre aux demandes de ses clients électro-intensifs. »

Tripler de taille

« Nous avons écarté tous les électriciens [sous-entendu des Français également, ndlr] qui travaillaient déjà sur du solaire, ajoute Arnaud Mine. Nous ne voulions pas être rachetés par un concurrent, mais devenir la plateforme solaire d'un énergéticien. » Urbasolar conserve son identité et ses effectifs, quelque 170 personnes à Montpellier mais aussi dans des agences ou filiales en France (Paris, Toulouse, Bordeaux, Pointe-à-Pitre...) ou à l'étranger (Sénégal, Kazakhstan, Burkina Faso, Philippines). « Une cinquantaine de recrutements sont prévus d'ici à 2020, annonce Stéphanie Andrieu. Arnaud et moi restons à la direction d'Urbasolar, en gouvernance partagée avec Axpo. »

Urbasolar a réalisé un chiffre d'affaires 2018-2019 de 125 millions d'euros pour 105 MW installés, « et 490 MW sont déjà signés sur 2019-2021 », précise Arnaud Mine, qui vise un CA de 260 millions d'euros sur 2019-2020. De son côté, le groupe Axpo annonce un portefeuille de 14 GW d'énergies renouvelables, un CA de 4,85 milliards de francs suisses et une présence dans une trentaine de pays. « En deux ans, nous allons tripler de taille. Il est donc capital que nous soyons adossés à un électricien solide à l'échelleeuropéenne »,ajouteStéphanie Andrieu, qui cite un premier marché conquis en Espagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :