Agroalimentaire : Internet et les réseaux sociaux boostent la vente directe

 |   |  603  mots
« Avec le déconfinement, nous sommes revenus à 100 commandes hebdomadaires, mais la dynamique est là » Isabelle Lore (Drive Fermier 49)
« Avec le déconfinement, nous sommes revenus à 100 commandes hebdomadaires, mais la dynamique est là » Isabelle Lore (Drive Fermier 49) (Crédits : DR)
FACE A LA CRISE. La vente en circuit court a révélé un potentiel qui ne demande qu'à grossir. Dans les Pays de la Loire, la plateforme Approximité qui a créé de la visibilité pendant la crise sanitaire pourrait s'enrichir d'un système de vente en ligne.

« Le grand gagnant du confinement, c'est le circuit court ! », sourit Gaëtan Mérieau, éleveur de vaches charolaises, de veaux, volailles et producteur de mogettes, entre Le Poiré-sur-Vie et La Génétouze, au coeur du bocage vendéen, à 15 kilomètres de La Roche-sur-Yon. Loin d'être un novice de cette forme de distribution, l'éleveur, président du circuit court à la Chambre d'agriculture des Pays de la Loire, s'étonne encore de la longueur des files d'attente devant sa boutique, la Ferme de la Goichonnière. Du jamais vu.

« Privés de marchés et redoutant la promiscuité des grandes surfaces, les gens ont cherché sur Facebook. Certains ignoraient qu'ils pouvaient commander en ligne et venir chercher leur colis au drive. Bien sûr, il a...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :