Bandeau Législatives (région)

Fonds d’Action Logement : Amallia renforce son positionnement national

 |   |  368  mots
De gauche à droite : Fabien Serieys, DG de Ciléo, Bruno Dumas, président de Ciléo et Pascal Parent, DG d’Amallia
De gauche à droite : Fabien Serieys, DG de Ciléo, Bruno Dumas, président de Ciléo et Pascal Parent, DG d’Amallia (Crédits : DR)
En signant un accord de coopération stratégique avec Ciléo, fonds d’Action Logement leader en Midi-Pyrénées, Amallia consolide son positionnement de poids lourd national tout en conservant son siège à Lyon.

« Nous ne sommes pas en voie de fusion. Il s'agit pour l'instant d'une coopération stratégique. Cela se traduit par une liste de sujets sur lesquels nous souhaitons avancer ensemble ». Pascal Parent, directeur général du groupe Amallia, quatrième groupe collecteur de 1% logement en France (1 400 salariés) prône une stratégie « à la carte ». Il vient ainsi de conclure un rapprochement avec Ciléo, premier organisme Action Logement des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon (580 salariés).Tandis que l'UESL (Union des entreprises et des salariés pour le logement), l'instance de tutelle des fonds d'Action Logement, incite fortement les organismes collecteurs à un mouvement de concentration, la politique privilégiée par Amallia et Ciléo est celle du petit pas. Pour mémoire : le nombre de Comités interprofessionnels de logement est passé de 120 en 2009 à 21 aujourd'hui.

Seul opérateur national à avoir son siège en région

Un premier protocole, « modeste », avait été signé entre les deux acteurs en 2011, qui offrait à leurs adhérents l'accès client à un réseau commun. Le nouvel accord ouvre notamment à Ciléo le programme de développement de logement social d'Amallia en Ile-de-France, baptisé Logidev. Amallia construit déjà environ 700 logements par an en Ile-de-France, et devrait accroître ainsi sa puissance de production. A travers ce rapprochement, Amallia renforce ainsi sa stratégie de développement national, en se positionnant sur les trois zones les plus tendues de l'Hexagone en matière d'offre locative : Ile-de-France, Rhône-Alpes et Midi-Pyrénées. « Notre originalité est d'être le seul opérateur national à être basé en région, ce qui nous permet de porter une sensibilité différente », observe Pascal Parent.

Vers une possible fusion ?

D'autres pistes de rapprochement avaient été étudiées cette année. Au printemps, des rumeurs couraient autour d'une probable fusion entre Amallia et Entreprises-Habitat, autre poids lourd du 1% logement en Rhône-Alpes. Ce dernier n'a pas souhaité poursuivre les négociations, et a finalement concrétisé son accord avec CILGERE, numéro deux national. « Notre coopération stratégique avec Ciléo débouchera peut-être sur une fusion, commente Pascal Parent. Pour l'heure nous commençons par tester le fonctionnement au quotidien ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :