Le secteur de la construction : des solutions face aux enjeux climatiques majeurs

Les entreprises, et en particuliers les industriels, sont souvent désignés comme une des sources du problème climatique. Ils incarnent, aux yeux de la société, une production de masse, énergivore et peu respectueuse des écosystèmes. Mais, depuis quelques années, les acteurs de la construction, et en premier lieu Saint-Gobain, ont mis en place des solutions innovantes pour répondre aux trois enjeux majeurs qui défient leur secteur : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter l’utilisation des ressources primaires et répondre à la demande croissante en logements d’une population mondiale urbaine qui va augmenter de plus de deux milliards d’habitants sur les trente prochaines années.

2 mn

(Crédits : DR)

La mutation du secteur de la construction a déjà commencé : la réduction de l'usage du béton et de l'acier, très émetteurs de CO2, au profit de matériaux plus légers comme le bois, le gypse ou le métal, se généralise. Les industriels vont vers une utilisation plus systématique de nouveaux matériaux alternatifs (écomatériaux, matériaux biosourcés, sédimatériaux, etc.) et de matériaux recyclés ou intégrant des déchets industriels ou du BTP ainsi que le béton à contenu recyclé. Ils ont pris conscience de leur impact sur le climat et agissent en répondant à l'épuisement des matières premières par la mise en place d'une économie circulaire plus systématique, et en utilisant des matériaux de construction et/ou de rénovation légers, comme ceux produits par le Groupe Saint-Gobain, permettant de mettre rapidement à disposition de la population des logements durables.

Mais l'objectif de neutralité carbone à 2050 dépasse les efforts que les entreprises déploient en travaillant sur leur propre impact. Il est nécessaire de participer à la neutralité carbone des marchés sur lesquels elles opèrent, essentiellement les milieux urbains et leurs écosystèmes. Les gouvernements ont un rôle clé à tenir dans la décarbonation des villes (bâtiments, transports, etc.) et doivent donner des signaux forts sur la politique engagée sur les émissions de carbone : les subventions pour la rénovation dans les pays matures, la taxe carbone sont des initiatives que les industriels doivent pousser.

Les plans nationaux et les stratégies à long terme des gouvernements doivent apporter la clarté et la confiance dont les entreprises ont besoin pour investir agressivement dans les économies neutres en carbone.

L'intégration d'objectifs de réduction des émissions de CO2 dans la feuille de route est devenue un impératif stratégique pour les entreprises du secteur de la construction. Même si le sujet de la construction englobe des problématiques qui ne sont pas les mêmes dans les pays en voie de développement et dans les pays développés, l'enjeu climatique est mondial et nous concerne tous.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.