MyFormality : des démarches juridiques enfin dématérialisées

 |   |  1069  mots
(Crédits : Pixabay Licence)
En France, 4,2% des factures émises chaque année sont désormais numériques. Cela représente 80 millions de factures qui, au lieu d’être imprimées puis postées, sont envoyées électroniquement. Parmi elles, 28% proviennent des PME, qui comptent sur la simplicité, l’efficacité et la traçabilité des factures électroniques. En 2019, le ton est donc donné.

La dématérialisation de l'administratif est en vogue et de plus en plus d'entreprises ont leur plateforme de gestion de documents en ligne. Dans le monde de la juridiction, cependant, ces services se font plus rare. Pour changer la donne, MyFormality propose une interface numérique pour toutes les démarches juridiques et financières des entrepreneurs.

MyFormality : qu'est-ce que c'est ?

En septembre 2019, MyFormality fêtera son tout premier anniversaire. Créé en 2018, ce hub financier et juridique est opérationnel depuis mi-mai 2019. En seulement deux mois, MyFormality a réussi le pari fou de se faire un nom auprès des entrepreneurs. Sur le marché du droit, cette marketplace promet de révolutionner les démarches administratives dans les domaines juridiques, comptables et financiers.

MyFormality est une interface numérique qui facilite la gestion des documents dématérialisés. Jusque-là, rien de bien innovant, nous direz-vous. Le coup de force de MyFormality est de proposer les services ainsi que les conseils d'experts du droit et du chiffre aux entrepreneurs, pour les accompagner dans la création et la gestion de leur entreprise. Ainsi, des avocats, des huissiers, des experts-comptables, des financiers et des assureurs sont réunis pour assurer un suivi personnalisé de qualité.

Pourquoi le marché du droit est-il si prometteur ?

La dématérialisation a conquis la plupart des services professionnels mais certains lui résistent encore. Si la paie et la comptabilité sont aujourd'hui majoritairement dématérialisées, ce n'est pas encore tout à fait le cas des procédures juridiques. Pour tout ce qui ressort du droit, la tendance est encore aux documents papier et à l'envoi postal. On estime que seulement 40% du droit est digitalisé.

MyFormality veut changer les codes. En 2018, Valérie Briday, la CEO, avait conscience avec ses associés du potentiel de ce marché. Les chiffres parlent d'eux-mêmes. La culture « start-up » a séduit la France et, entre 2017 et 2018, les micro-entreprises ont connu une hausse de 28%, tandis que la création de sociétés, tout type confondu, a augmenté de 17%.

Le marché du droit est donc à investir d'urgence, et MyFormality n'a pas attendu pour y faire sa place. Aujourd'hui, cette legaltech répond à des besoins bien précis, jusqu'alors peu traités. Elle introduit les nouvelles technologies dans le monde très carré du droit, pour un virage à 180°.

A qui s'adresse MyFormality ?

MyFormality ne s'est donc pas trompé de marché et encore moins de clients. De nos jours, 25% des particuliers créent leur entreprise grâce à la legaltech et 18% des professionnels font appel à la legaltech pour gérer leur entreprise. En d'autres termes, jeunes entrepreneurs et entrepreneurs confirmés ont recours à la dématérialisation de documents pour les services juridiques liés à leur société.

MyFormality s'adresse donc dans un tout premier temps à tous les entrepreneurs qui souhaitent entreprendre une démarche juridique ou administrative. Grâce à une plateforme simple et ergonomique, tout le monde peut désormais gérer ces formalités avec une certaine aisance.

L'autre cible de MyFormality, ce sont les moyennes et grandes entreprises qui externalisent leur service juridique. En se présentant également comme une solution d'outsourcing et pas seulement d'accompagnement, cette marketplace se garantit un bel avenir.

Pourquoi faire appel à la legaltech ?

Le terme « legaltech » n'est pas nouveau. Il est apparu au début des années 2000, aux Etats-Unis et en Angleterre. Comme de coutume, les Français ont été plus lents et réticents à utiliser les services de la  legaltech. Cette notion précipiterait, selon certains, l'automatisation du droit. Pourtant, la réalité est tout autre. La legaltech n'automatise pas le monde du droit mais certains services comme la génération automatisée de documents.

En répondant aux principes de la legaltech, MyFormality permet aux entrepreneurs de gagner du temps en facilitant le lancement des démarches juridiques. Ceux-ci peuvent alors se concentrer sur leur business et se consacrer à leur cœur de métier. Autre avantage : la génération automatisée des documents permet de réduire les coûts.

La plateforme MyFormality n'est par ailleurs pas qu'un support. Derrière cette interface au design épuré, se cache une équipe d'une centaine d'experts du droit et du chiffre, qui sont à l'écoute des entrepreneurs et les conseillent de façon personnalisée.

Comment fonctionne MyFormality ?

Si le droit en effraie plus d'un, avec MyFormality, c'est un jeu d'enfant. Pour accéder aux services de ce hub, vous devez dans un premier temps identifier l'offre qui convient le plus à votre entreprise, à votre patrimoine ou à votre vie privée. MyFormality propose une centaine d'offres afin de répondre le plus précisément possible aux besoins de sa clientèle.

Vous devez ensuite remplir un formulaire, qui permettra aux experts MyFormality de cerner encore davantage votre requête et d'y répondre plus rapidement. Les documents nécessaires à votre démarche administrative vous sont ensuite fournis et il ne vous manque plus qu'à les parcourir, les compléter et les signer en ligne. Si vous en avez besoin, un expert peut vous accompagner en visioconférence.

Ces documents sont ensuite conservés dans votre espace personnel, pour que vous puissiez en garder une trace et les retrouver en quelques clics seulement.

Le marché du droit dématérialisé : quelques chiffres

MyFormality s'impose donc déjà comme un grand hub financier et juridique français. Il s'agit d'une marketplace à surveiller de près car, si sa création est récente, son concept est plus que prometteur et ses ambitions de taille.

Quelques chiffres sont par ailleurs très parlants quant au potentiel de cette jeune legaltech pluridisciplinaire :

  • 31,1 milliards : c'est le chiffre d'affaires, en euros, du marché du droit français en 2017.
  • 30 : c'est le pourcentage de l'augmentation du poids économique du marché du droit en France depuis 2012.
  • 40 : c'est le pourcentage des services juridiques digitalisés.
  • 50 : c'est le pourcentage des personnes qui, lors de l'étude « Transformation digitale de la fonction juridique », ont répondu que la maturité digitale de leur direction juridique était faible.
  • 3 : c'est le pourcentage des entrepreneurs qui ont entièrement dématérialisé leurs contrats.

MyFormality pallie donc les manques d'un marché au retard technologique. Pour assurer sa place, le hub compte lui-même sur les avantages du digital. Afin de booster son lancement, MyFormality a mis en place une stratégie inbound marketing ambitieuse. Les mots d'ordre ? Contenus de qualité et conseils à la clientèle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :