"L'Appel Tech for good" de Macron signé par 73 patrons : une coquille vide ?

 |  | 1059 mots
Lecture 6 min.
Emmanuel Macron en 2018 lors du premier sommet Tech for good organisé par l'Elysée. Ici aux côtés de certains des géants de la tech, dont Sundar Pichai (Google) et Mark Zuckerberg (Facebook).
Emmanuel Macron en 2018 lors du premier sommet Tech for good organisé par l'Elysée. Ici aux côtés de certains des géants de la tech, dont Sundar Pichai (Google) et Mark Zuckerberg (Facebook). (Crédits : Reuters/Charles Platiau)
A l'initiative de l'Elysée, 73 patrons mondiaux de la tech -dont ceux de Google, Microsoft, Facebook et Huawei- et aussi des grands groupes de l'économie traditionnelle -Engie, BNP Paribas...- et des startups -Uber, Doctolib, Simplon...- ont signé un appel à la "tech for good". Parmi les huit engagements du texte : la lutte contre les contenus haineux, une "juste contribution" fiscale ou encore la protection des données. Mais sa portée est surtout symbolique.

De belles promesses la main sur le cœur. Lundi 30 novembre, l'Elysée et le cabinet de conseil McKinsey ont dévoilé "l'Appel Tech for good", un texte signé par 73 patrons de la tech mondiale, qui les engage à mobiliser leurs énormes moyens pour améliorer la société dans tous les domaines, notamment la transition écologique, la lutte contre la haine en ligne, la protection des données et même la justice fiscale.

Le texte est le résultat du "sommet intermédiaire" tenu mi-novembre pour préparer le troisième sommet Tech For Good, reporté à juin 2021 en raison de la crise sanitaire. A quelques exceptions près, Emmanuel Macron a obtenu la signature des acteurs majeurs de la tech mondiale. Parmi les 73 signataires figurent deux des quatre Gafa -Google et Facebook-, des géants comme Huawei, Microsoft, Ericsson, Oracle et IBM, des grands groupes français -Orange, Iliad-SFR, BNP Paribas, Engie, L'Oréal, La Française des Jeux...-, des licornes, startups et fonds d'investissements majeurs -Uber, Deliveroo, Doctolib, BlaBlaCar, Criteo, Backmarket, les fonds Balderton et Atomico...- et bien sûr des acteurs phares de la "tech for good" comme Chance, Hello Tomorrow ou OpenClassrooms.

Lire aussi : Tech for Good : Google, IBM, Deliveroo... les (petites) annonces des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/12/2020 à 16:51 :
C’est une mesure qui pourrait donner des idées aux télétravailleurs français. En Allemagne, le gouvernement prépare une déduction fiscale pour tous les employés forcés de travailler depuis chez eux en raison de la pandémie de coronavirus. Le but est de compenser les frais occasionnés, détaille le site d’Arte en Allemagne. Ainsi, dans leur déclaration d’impôts, les salariés pourront déduire cinq euros par jour de télétravail effectué. Le gouvernement va toutefois mettre en place un plafond de 500 ou 600 euros par an.
a écrit le 01/12/2020 à 8:40 :
Pas étonnant qu'elle soit une coquille creuse: avec un intitulé en charabia, cel ne veut rien dire
a écrit le 01/12/2020 à 8:34 :
"Tech for good", avec un tel slogan, bonjour la France! normal, donc, que la co(q)uille soit vide.
a écrit le 01/12/2020 à 4:06 :
Combien a coûté ce cirque médiatique au contribuable français?
a écrit le 30/11/2020 à 21:04 :
Une coquille vide. Eh oui, une coquille vide. Pire un no man's Land pour une capitulation en rase campagne.
a écrit le 30/11/2020 à 18:36 :
Un typographe coquin aurait il inséré un q de trop dans le titre?
Réponse de le 30/11/2020 à 21:00 :
Bien vu. Merci pour le fou rire
Réponse de le 01/12/2020 à 1:11 :
Bien vu
a écrit le 30/11/2020 à 18:26 :
En jaune sur la photo ,il s'agit de M. Rometty qui était la présidente-directrice générale du groupe IBM du 1ᵉʳ janvier 2012 au 6 avril 2020 remplacé par Arvind Krishna qui vient d'annoncer 40.000 suppressions d'emplois dans le monde dont 1.180 à 1.385 postes en France avec pour la première fois une menace de licenciement sec si le nombre de volontaire n'est pas atteint .
Réponse de le 02/12/2020 à 7:58 :
Est-ce un problème ?
Cordialement
Réponse de le 02/12/2020 à 8:02 :
Est-ce un problème ?
Cordialement
a écrit le 30/11/2020 à 17:13 :
A quand un appel à défiler avec ma cgt
a écrit le 30/11/2020 à 16:57 :
les pyromanes vont devenir pompiers ? pouvons nous retirer une hypocrisie (parmi tant d'autres) arrêtons de dire transition écologique parlons d'écologie au service de la croissance, et, à partir de cette acceptation de la réalité, nous pouvons donc retirer le mot écologie et le remplacer marché pseudo écologique?
Donc, au service de la croissance le marché pseudo écologique est en pleine expansion, l'un des rares actuellement, investissez , demain tout le monde se battra pour de l'eau.....
a écrit le 30/11/2020 à 16:19 :
c est bien plus facile d instaurer la taxe covid sur les mutuelles qui s élève a 2.60% §

maintenant les français souhaitent et attendent la taxation des importations de CHINE
a écrit le 30/11/2020 à 15:52 :
Prenons exemple sur la taxe Tobin, alors qu'elle n'était proposée qu'à 0.05 et 0.2%, de drôles de contradicteurs s'y sont aussi opposés parce que jugeant que c'était pas assez, mais au final même si cela ne représentait que peu de frais pour redorer son blason, mieux cela lui donnait une légitimité, la finance l'a refusé pourquoi ?

Parce que c'est l'idée qui est "dangereuse" et que à partir du moment où elle est implantée, le plus dur, ensuite elle progressera toujours plus facilement, normalement, elle vivra d'une façon ou d'une autre, sous une forme ou une autre, souvenons nous de Chirac et son "Le toit de la maison brûle" même si c'était notre dernier président à la puissance politique effective.
a écrit le 30/11/2020 à 15:45 :
ce n'est pas le chemin pour réindustrialiser la france
quand vas t"il travailler pour la france en premier et les francais car en une semaine trois
loi pour pénaliser l'industrie
il ne sert a rien de se gosser avec des pdg etranger quand on est pas capable
de faire valoir notre industrie
Réponse de le 01/12/2020 à 3:20 :
vous connaissez une Loi pour favoriser l'industrie, l'agriculture ou le commerce ??? il n'existe des Lois que pour favoriser les ponctionnaires. Dans la réalité, ce sont des textes dans les médias qui favorisent l'agriculture, l'industrie ou les commerces et ces textes n'ont pas force de Lois !!!!!
a écrit le 30/11/2020 à 15:16 :
Vous êtes méchants, vous voyez bien qu'il essaie de faire ce qu'il peut.
a écrit le 30/11/2020 à 14:41 :
Peut-être pourrions nous dire à ce monsieur Macron qu'il vit en France, et qu'en France on parle français. De ce fait, "la technologie pour le bien" est bien compréhensible pour la majorité des français
a écrit le 30/11/2020 à 13:55 :
wow
la france, pays des grenelles, des sommets, des hommages aux victimes du bataclan et des bougies a samuel paty
la france, pays de la morale, de la bonne conscience ( pour les autres)
pays du rassemblement uni ' je suis charlie'
la france a cote de la plaque, specialiste en meetings en tout genre!
c'est doucereux, culpabilisateur et moraliste comme un bon roman de mauriac
Réponse de le 01/12/2020 à 3:22 :
la haine que porte les français contre leur ponctionnaires (sauf les ponctionnaires eux-mêmes) ont une seule origine : leur manque total de morale !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :