L'Inde ne veut pas des iPhone reconditionnés d'Apple

 |   |  530  mots
Fin 2015, Apple ne représentait que 4,6% du marché indien dans les 30 villes les plus grandes du pays.
Fin 2015, Apple ne représentait que 4,6% du marché indien dans les 30 villes les plus grandes du pays. (Crédits : REUTERS/Danish Siddiqui)
La marque à la pomme espérait vendre des smartphones ayant déjà servi afin de toucher des consommateurs intéressés par ses iPhone mais n'ayant pas le budget pour en acquérir un. Mais ses rivaux l'ont emporté, notamment en arguant que cela nuirait à la production locale.

Touché par une baisse de ses ventes d'iPhone, Apple espérait trouver un second souffle pour ses smartphones en Inde. C'est peine perdue. Le ministère indien des Télécommunications a rejeté la demande de la marque à la pomme d'importer et vendre des iPhone reconditionnés, a rapporté mardi sur son site Bloomberg, sans identifier sa source.

"L'Inde n'encourage pas le recyclage ou le fait de se débarrasser de matériaux dangereux", a confirmé mercredi à l'agence Reuters NK Kaul, un porte-parole du ministère.

Les rivaux d'Apple ont été particulièrement actifs dans leur opposition, arguant qu'une telle mesure inonderait le marché de produits électroniques usagés et serait contre-productif alors que le gouvernement a lancé un programme favorisant la production locale, souligne Bloomberg. D'après l'Indian Express, la campagne, portant le nom de Make in India, a fortement influencé la production locale de smartphones en Inde puisque désormais un smartphone sur deux y est fabriqué.

 | Lire Comment changer de mobile tous les deux ans tout en restant écolo

Apple sous les 5% de parts de marché en Inde

La vente d'iPhone reconditionnés aurait permis à Apple d'atteindre des consommateurs intéressés par ses iPhone mais à des prix plus abordables.De fait, les prix de l'iPhone ont de quoi effrayer bon nombre de personne en Inde, où le salaire moyen s'élève à 128 dollars (environ 110 euros) par mois selon les données de la Banque mondiale. Sur le site indien d'Apple, l'iPhone 6 se trouve ainsi à 52.000 roupies (680 euros) dans sa version 16 Go et 62.000 (810 euros) pour la version 64 Go. Pour monter en gamme et passer à l'iPhone 6 Plus, il faut rajouter 10.000 roupies (environ 130 euros). Le procédé peut se répéter à l'envi, jusqu'à arriver au prix de 92.000 roupies (1.200 euros) pour la version 128 Go de l'iPhone 6S Plus.

Prix des différents modèles d'iPhone sur le site indien d'Apple, le 4 mai 2016. Crédits : Apple. Capture d'écran.

Alors que la barre des 100 millions de smartphones expédiés a été franchie en 2015 sur le marché indien (+28,8%, à 103,6 millions d'unités selon des chiffres du cabinet d'études IDC), Apple n'en profite pas pleinement. Au quatrième trimestre 2015, dans les 30 villes les plus importantes, qui représentent 51% du marché total, la marque à la pomme ne s'attribuait que 4,6% de parts de marché, devançant le chinois Xiaomi de peu (3,5%), mais traînant loin derrière son éternel rival Samsung, leader du marché avec 29,4%.

La firme de Cupertino a tiré toutefois son épingle du jeu sur le marché des smartphones à plus de 300 dollars (environ 20.000 roupies soit 260 euros), note IDC, avec 42,1% de parts de marché sur ce segment.

C'est justement ce côté premium et recherché d'Apple qui fait dire au site spécialisé The Next Web que l'interdiction formulée par le ministère indien des Télécoms pourrait finalement rendre service à la marque à la pomme. En inondant le marché d'iPhone à bas coût, Apple pourrait ainsi perdre ce "statut de symbole", explique le site. Celui-là même qui pousse les gens à dépenser plusieurs mois de salaire pour s'offrir, au fond, un simple smartphone.

 >> Lire aussi Le smartphone le moins cher au monde est indien et coûte 3,30 euros !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2016 à 0:11 :
Les concurrents ne pourront pas plus fourguer des reconditionnés en Inde.
a écrit le 05/05/2016 à 2:47 :
Ils ont bien raison et pourtant.. Un Indien meme si il ya 5 cm de déchets a ses pieds a l'arret de bus ne voudra pas d'un appareil d'occasion c'est ainsi a chacun sa culture et ses priorités. (je sais de quoi je parle j'y ai travaillé récemment quelques années.)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :