Vishal Sikka, le Pdg d'Infosys, 2e SSII indienne, démissionne avec fracas, l'action plonge

 |   |  364  mots
En même temps qu'il remettait sa démission au conseil d'administration, Vishal Sikka a fustigé le climat délétère qui régnait dans l'entreprise, justifiant ainsi sa décision
En même temps qu'il remettait sa démission au conseil d'administration, Vishal Sikka a fustigé le climat délétère qui régnait dans l'entreprise, justifiant ainsi sa décision (Crédits : Reuters)
La crise ouverte entre plusieurs fondateurs du deuxième exportateur indien de services informatiques et le Pdg nommé en 2014, Vishal Sikka, a abouti à la démission surprise de ce dernier ce vendredi matin. L'action a brutalement dévissé à la Bourse de Bombay (Mumbai).

C'est la conclusion d'une crise en interne longue de plusieurs mois : vendredi, le géant informatique indien Infosys a annoncé la démission de son Pdg, Vishal Sikka, sur fond de désaccords et de brouille avec certaines figures historiques de l'entreprise.

Cette nouvelle a fait plonger l'action d'Infosys à la Bourse de Bombay, où elle a dévissé de plus de 7% dans les premiers échanges.

En même temps qu'il remettait sa démission au conseil d'administration, Vishal Sikka a fustigé le climat délétère qui régnait dans l'entreprise, justifiant ainsi sa décision :

"Ces derniers mois et trimestres, nous avons été la cible d'attaques fausses, dénuées de fondements, malveillantes et de plus en plus personnelles", a déclaré M. Sikka, selon des propos rapportés par un communiqué officiel.

Gouvernance, salaires de la direction... les critiques fusaient

De fait, certains fondateurs d'Infosys, deuxième plus grosse société de l'informatique indienne, avaient critiqué ces derniers mois l'action de M. Sikka, arrivé à ce poste en 2014. Leurs différends portaient sur des questions aussi diverses que la gouvernance de l'entreprise ou des hausses de salaires pour la direction.

A la suite de cette démission, le conseil d'administration a nommé UB Pravin Rao en tant que Pdg par intérim, et ce, jusqu'à la désignation du prochain titulaire du poste d'ici au 31 mars 2018.

IA et cloud au secours d'une informatique indienne en difficulté ?

Les délocalisations de services informatiques en Inde ont contribué à créer une industrie qui constitue l'un des moteurs de la croissance du pays depuis 20 ans. Mais l'automatisation croissante, un manque d'assimilation des nouvelles technologies et la politique restrictive de visas des États-Unis mettent le secteur en difficulté.

Sous son mandat, M. Sikka a mis l'accent sur des services comme l'intelligence artificielle ou le "cloud" (ou informatique "en nuage" c'est-à-dire délocalisée via des serveurs distants), qu'Infosys espère bien voir devenir des relais de croissance dans le futur.

La société créée en 1981 et basée à Bangalore (sud de l'Inde) a affiché une progression de 1,4% de son bénéfice net au premier trimestre de son exercice 2017/2018, à 34,83 milliards de roupies (473 millions d'euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :