Benoist Grossmann : de la NASA aux stars mondiales du Web

 |   |  337  mots
(Crédits : dr)
Le directeur général d'IDinvest succède à Jean-David Chamboredon à la co-présidence de l'association d'entrepreneurs France Digitale. Retour sur un parcours de scientifique atypique.

Un ingénieur peut en cacher un autre. Benoist Grossmann, directeur général d'IDinvest Partners, société spécialisée dans l'investissement en private equity, PME industrielles et "mid-market", succède à Jean-David Chamboredon à la co-présidence de l'association France Digitale. Pur produit de la recherche scientifique, figure du capital-risque français, Benoist Grossmann, a fait ses armes aux Etats-Unis en tant que chercheur à la NASA. Egalement passé par EDF et Thomson-CSF Optronique, il est l'inventeur de cinq brevets.

Mais c'est le monde de l'investissement (Viventures, la Financière de Brienne, AGF Private Equity en 2002, devenant IDinvest), qui lui permettra la mise en orbite. En 2018, Eurazeo, société d'investissement cotée sur Euronext Paris, devient actionnaire à 70% d'IdInvest réaffirmant les ambitions mondiales et marché de masse de chacune des prises de participation (Meetic, Withings, Criteo, Webedia, Deezer, Sigfox, Happn, Dailymotion...)

Conseiller auprès de Bpifrance

Une vision qui donne aussi la tendance de la Tech aujourd'hui avec des Français qui, par poignée chaque année, passent sous pavillon étranger (tels PeopleDoc, Snips, Drivy). Si certains tentent de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :