Ukraine : Elon Musk active ses satellites Starlink pour apporter Internet aux zones frappées par les assauts de l'armée russe

Une cargaison de terminaux du service internet par satellite Starlink d'Elon Musk est arrivée lundi en Ukraine, selon un ministre ukrainien qui en avait fait la requête au milliardaire américain face à l'invasion russe. De quoi aider à apporter une connexion à internet aux zones frappées par les assauts de l'armée russe qui a envahi l'Ukraine jeudi dernier.

3 mn

Depuis une semaine et le début de l'invasion russe, l'Ukraine est régulièrement visée par des cyberattaques menées par des opérateurs russes, selon l'agence de sécurité informatique du pays, suscitant des craintes pour les réseaux de télécommunication.
Depuis une semaine et le début de l'invasion russe, l'Ukraine est régulièrement visée par des cyberattaques menées par des opérateurs russes, selon l'agence de sécurité informatique du pays, suscitant des craintes pour les réseaux de télécommunication. (Crédits : Reuters)

Après les échanges sur Twitter, puis les engagements, les actes concrets. Samedi matin, le vice-Premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov avait interpellé le milliardaire Elon Musk sur le réseau social Twitter, lui demandant de fournir à l'Ukraine des stations Starlink, un réseau internet satellitaire.

"Pendant que vous essayez de coloniser Mars, la Russie essaye d'occuper l'Ukraine ! Si vos fusées atterrissent avec succès depuis l'espace, des roquettes russes attaquent des civils ukrainiens ! Nous vous demandons de fournir à l'Ukraine des stations Starlink", a écrit le responsable ukrainien, en charge du secteur numérique.

A LIRE AUSSI | Ukraine, le conflit se déroule aussi en ligne : les géants de la tech s'attaquent aux médias proches de Moscou

En réponse, le patron de Tesla et Space X avait affirmé samedi que son groupe avait activé le service Internet par satellite Starlink en Ukraine et que la société envoyait des équipements dans le pays. "Le service Starlink est maintenant en fonction. D'autres terminaux sont en route", a affirmé sur Twitter le patron de Tesla et du groupe SpaceX.

Lundi, une cargaison de terminaux permettant d'utiliser ce service est arrivé en Ukraine, selon le ministre ukrainien qui en avait fait la requête au milliardaire américain face à l'invasion russe.

Menace sur le réseau internet et cyber-attaques

Starlink permet aux habitants des zones mal desservies par les réseaux fixe et mobile des opérateurs télécoms d'avoir accès à internet, via des milliers de petits satellites circulant en orbite basse (principalement 550 kilomètres) autour de la Terre. Le système a également besoin tout autour du globe de stations terrestres communiquant avec les satellites.

"Starlink est arrivé. Merci Elon Musk", a tweeté le vice-Premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov en charge du secteur numérique avec une photo d'un camion transportant des terminaux Starlink. "Je vous en prie", a répondu le fondateur de SpaceX sur le réseau social.

Depuis une semaine et le début de l'invasion russe, l'Ukraine est régulièrement visée par des cyberattaques menées par des opérateurs russes, selon l'agence de sécurité informatique du pays, suscitant des craintes pour les réseaux de télécommunication.

A LIRE AUSSIUne coupure d'Internet par la Russie : le cauchemar de l'Europe

Si pour le moment Internet fonctionne encore en Ukraine, "on sait que c'est très fragile et c'est la raison pour laquelle il faut avoir des infrastructures souveraines", a souligné le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, ce dimanche. Des attaques informatiques ont lieux contre l'Ukraine, notamment par déni de service distribué pour paralyser les sites officiels du gouvernement.

Starlink, un service contesté en France

En France, le service proposé par Elon Musk n'a plus qu'une seule station terrestre après l'arrêt des projets de Saint-Senier-de-Beuvron (Manche) et Gravelines (Nord), avait expliqué l'Arcep, qui délivre les autorisations pour ces stations. Cette demande émanait de Starlink. Les deux projets étaient contestés localement: le maire de Gravelines avait refusé d'accorder le permis de construire au premier trimestre 2021. Et la mairie de Saint-Senier avait pris un "arrêté d'opposition" en décembre 2021. La dernière station toujours autorisée par l'Arcep est située à Villenave d'Ornon (Gironde), dans la banlieue bordelais.

SpaceX a par ailleurs lancé vendredi dernier une deuxième cargaison d'une cinquantaine de satellites Starlink destinés à fournir une connexion internet à des clients dans le monde entier sans passer par des infrastructures terrestres. Selon les estimations de la presse spécialisée, l'entreprise a déjà lancé dans l'espace pas loin de 2.000 petits satellites de 250 kilos, dont un peu plus de 1.500 sont réellement actifs.

Le service compte pour l'instant plus de 100.000 abonnés dans le monde, selon les déclarations publiques des responsables de Starlink.

A LIRE AUSSIInternet par satellite : ce village de la Manche fait plier Elon Musk et sa constellation Starlink

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 30/03/2022 à 23:29
Signaler
Elon Musk ne pourrait-il pas déployer Starlink à la verticale des principales villes de l'URSS ?

à écrit le 28/03/2022 à 21:00
Signaler
Drone, satellite, Starlink... que de belles technologies qui servent maintenant à tuer des gens. Il y a quelques jours, quelqu'un aurait dit cela se serait fait traiter de complotiste.

à écrit le 01/03/2022 à 13:11
Signaler
Et son armure d'Iron man elle est où ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.