L'Asie, locomotive mondiale du très haut débit

 |   |  758  mots
Un café Internet en Chine. Les opérateurs du pays accélèrent dans le déploiement de la fibre optique, qui compte 81 millions d'abonnés.
Un café Internet en Chine. Les opérateurs du pays accélèrent dans le déploiement de la fibre optique, qui compte 81 millions d'abonnés. (Crédits : Reuters)
Dans le déploiement du très haut débit dans l'Internet fixe, la zone Asie-Pacifique, qui compte plusieurs pays pionniers comme le Japon, fait la course en tête. Elle compte aujourd'hui près de 135 millions d'abonnés, loin devant l'Europe (71 millions) et l'Amérique du nord (81 millions).

Dans le monde entier, les opérateurs télécoms appuient sur le champignon pour doper les débits de l'Internet fixe. Pour ces industriels, il s'agit de faire face une demande qui va crescendo, à l'heure où les écrans se multiplient dans les foyers, et où la consommation de vidéos explose sur la Toile. Toutefois, au niveau mondial, le très haut débit ne concerne encore qu'un petit nombre de consommateurs. C'est ce qu'a dévoilé Roland Montagne, analyste à l'Idate, un think tank spécialisé dans les télécoms. Lors d'une conférence organisée à Tokyo par Acome, un fabricant français de fibre optique, il a affirmé qu'en juin 2015, seuls 298,1 millions de foyers dans le monde disposaient du très haut débit à la maison.

En clair, avoir au moins 30 mégabits par seconde (le seuil du très haut débit) demeure l'apanage d'une poignée de privilégiés. Surtout, il existe d'importantes différences d'accès selon les régions considérées. D'après les chiffres de Roland Montagne, l'Asie-Pacifique constitue la locomotive du très haut débit dans le monde. Au total, on y dénombre 135 millions d'abonnés, ce qui représente une part de marché de 45%. Elle est suivie de l'Amérique du nord (81 millions d'abonnés), et de l'Europe (71 millions d'abonnés).

28,4 millions de foyers raccordés au Japon

Cela ne constitue guère une surprise. Et pour cause, l'Asie compte plusieurs pays pionniers en matière de déploiement de la fibre optique. Sachant que cette technologie, lorsqu'elle arrive jusque chez l'abonné, permet aujourd'hui d'atteindre un débit de 100 mb/s. Ainsi, le Japon affiche pas moins de 28,4 millions de foyers raccordés au très haut débit! Un sacré score pour un pays de 127 millions d'habitants.

Depuis quelques temps, la Chine, 81 millions d'abonnés au compteur, se met dans la roue du Japon. Signe de cette dynamique, Roland Montagne évoque le cas du Sichuan. "Dans cette province de 90 millions d'habitants, China Telecom revendique une couverture en fibre jusque chez l'abonné de 100%", dit l'analyste. D'après lui, si l'opérateur a séduit 9 millions d'abonnés, c'est notamment parce qu'il propose des offres comprenant un téléviseur ultra-HD. "On voit donc que la vidéo constitue une moyen d'accélérer les abonnements", constate Roland Montagne.

Le règne du câble aux Etats-Unis

Derrière l'Asie, l'Amérique du nord (Etats-Unis et Canada) pèse aujourd'hui 27% du marché mondial du très haut débit. Mais ici, c'est le câble qui en est le principal vecteur, avec des mastodontes comme Comcast ou Time Warner Cable. Il faut dire que cette technologie - uniquement dédiée à la télévision à ses débuts -, est depuis longtemps présente dans le pays.

-> "Le marché du câble américain devrait encore se consolider"

Pour Roland Montagne, il y a un vrai engouement des opérateurs pour la "course au gigabit (par seconde, Ndlr)" outre-Atlantique. "Google, qui déploie de la fibre dans certaines villes, pousse en ce sens. Il en va de même pour les autres opérateurs, comme AT&T... Il y a un vrai mouvement", poursuit l'analyste.

Une situation contrastée en Europe

Pour sa part, l'Europe représente 24% du marché du très haut débit. Toutefois, la situation est très différente selon les pays. Ici, trois technologies cohabitent: la fibre optique jusque chez l'abonné ou jusqu'en bas de l'immeuble (cette dernière étant moins performante), le câble, et le VDSL (qui utilise le réseau cuivré). Parmi les champions en termes de foyers raccordables, on trouve notamment la Russie (44 millions) ou l'Espagne (15 millions). Pourquoi? "Parce qu'une grande partie des Russes et des Espagnols vivent dans des immeubles communs, ce qui facilite les déploiements", explique Roland Montaigne.

Côté pénétration, le très haut débit a particulièrement la cote dans les pays d'Europe de l'Est. Une fois raccordés à la fibre, beaucoup de clients y souscrivent, car leur réseau cuivre est souvent de piètre qualité. Ce qui n'est pas le cas en France, par exemple. Au contraire d'autres pays, l'Hexagone mise d'ailleurs sur un grand plan national pour déployer le très haut débit. Même si ce segment est en pleine croissance, le nombre d'abonnés s'élève seulement à 1,4 millions.

-> Fibre optique: le nombre d'abonnés s'envole grâce au Plan France Très haut débit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :