Nouvelle valse à la tête d' EuropaCorp

 |   |  276  mots
La société EuropaCorp du cinéaste et producteur Luc Besson annonce le départ de son directeur général (DG) Jean-Julien Baronnet et son remplacement par Christophe Lambert.

EuropaCorp, le studio français de production et de distribution de films cofondé par Luc Besson, a décidément bien du mal à garder ses directeurs généraux. Une semaine après avoir publié ses résultats annuels 2009-2010, le groupe annonce dans un communiqué que Jean-Julien Baronnet "quitte ses fonctions en accord avec la société pour réorienter sa carrière". Il n'occupait ces fonctions que depuis un an et demi. Avant lui, Olivier Montfort avait fait une apparition encore plus brève: un an.

Le conseil d'administration d'EuropaCorp, présidé par son cofondateur Luc Besson, a "pris acte du départ" de Jean-Julien Baronnet puis nommé dans la foulée son successeur, Christophe Lambert. Rien à voir avec l'acteur. Il est depuis 2008, le directeur général délégué de Frontline, la holding de contrôle du groupe de Luc Besson qui contrôle 63% d'EuropaCorp. Le groupe n'a pas précisé s'il garderait les deux casquettes. ll a, avant cela, notamment dirigé la société BBDO, filiale du groupe publicitaire Omnicom, puis Publicis France.

Toujours est-il qu'à la différence de ses prédécesseurs, Christophe Lambert connaît Luc Besson, le président non exécutif du groupe. Ils travaillent ensemble depuis déjà deux ans, notamment sur le projet de la Cité du cinéma, qui ouvrira ses portes à Saint-Denis au premier semestre 2012.

Avec ses nouvelles fonctions, il devra toujours en référer au cinéaste. Auquel s'ajoute Pierre-Ange Le Pogam, directeur du développement et cofondateur du groupe pour fermer le trio. Un système de gouvernance qui voit depuis 3 ans, l'un de ses maillons lâcher rapidement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :