La Tribune doit vivre !

 |   |  516  mots
Copyright La Tribune
Copyright La Tribune (Crédits : La Tribune)
Lettre ouverte à nos lecteurs

La Tribune va être placée en redressement judiciaire. Le pluralisme de l'information économique est en jeu.

La rédaction de La Tribune a appris la décision de la direction du journal de demander le 19 décembre la mise en redressement judiciaire de la société La Tribune. Une nouvelle phase s'ouvre donc aujourd'hui, avec la perspective d'une cession du journal à la barre du Tribunal de Commerce de Paris.

Nous tenons à vous alerter sur les risques que présenterait l'arrêt de sa publication. Depuis 26 ans, La Tribune fait preuve de professionnalisme, de rigueur et surtout d'indépendance.

La Tribune a contribué à la professionnalisation de la presse économique en venant concurrencer les Echos. Apporter un regard supplémentaire et nouveau est forcément facteur de transparence. C'est aussi un atout pour le fonctionnement de la vie économique de notre pays.

Cette année en particulier, La Tribune a par exemple révélé à ses lecteurs la non reconduction d'Anne Lauvergeon à la tête d'Areva, ou l'arrivée d'Alexandre de Juniac aux commandes d'Air France. Notre journal a été le premier à s'interroger ouvertement sur la gouvernance au sein du groupe Lagardère, ou sur la bronca des actionnaires historiques de Carrefour contre le projet de scissions porté par Groupe Arnault et Colony Capital.

En septembre, La Tribune dévoilait l'intention de Bernard Arnault d'écarter Yves Carcelle de la direction de Louis Vuitton. Cette semaine encore, La Tribune a révélé que Renault préparait une voiture bon marché.

Ces dernières semaines nous ont aussi montré que cette liberté d'expression pouvait avoir un coût. Nous avons perdu un budget publicitaire important après la parution d'un article sur la stratégie d'EDF qui s'interroge sur l'EPR.

La viabilité du journal est aujourd'hui remise en cause par la faiblesse de la trésorerie, liée à un manque de rentabilité qui frappe de nombreux quotidiens. Elle est aussi victime d'une gestion hasardeuse, constatée depuis 2008, date à laquelle Alain Weill a repris le journal avec 45 millions d'euros en caisse. En mai 2010, Alain Weill s'est délesté de 80 % du capital en le donnant à Valérie Decamp pour un euro symbolique.

Une faible rentabilité n'est pas l'apanage de La Tribune. C'est une des caractéristiques de la presse écrite quotidienne française. Elle est aussi le fait d'un paysage médiatique hexagonal immature, qui n'incite pas assez à la lecture des médias.

Plutôt que de vrais groupes de presse, des industriels détiennent aujourd'hui les clés de l'information. Un contexte qui n'est pas sain politiquement, et qui provoque une méfiance croissante du lectorat.

Cet environnement n'est pas non plus sain économiquement. La transparence et la démocratie sont aux premiers rangs des critères d'investissements dans un pays. Les entreprises et les institutions qui se soucient des outils dont la France a besoin pour être performante ne peuvent rester indifférentes à cette question.

Si La Tribune doit vivre, c'est parce que notre quotidien, par son indépendance, est une garantie du pluralisme de l'information économique. Et donc une des pièces du puzzle démocratique.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2012 à 16:11 :
Comme tant d'autres j?apprécie bcp votre quotidien, des articles de qualité, sur le fond comme sur la forme (contrairement aux "Échos",)
Travaillant à l'étranger depuis 2 ans je ne peux que le lire via internet mais il m'a accompagné tous les jours en France durant 10 ans, nous le recevions quotidiennement dans la banque où je travaillais
Ce serai vraiment regrettable si....Enfin, J'espère que cette situation trouvera une solution en 2012 afin que votre équipe puisse continuer cet excellent travail
Courage! Courage !
un lecteur parmi d'autres......

a écrit le 18/12/2011 à 7:37 :
Ces derniers mois, j'ai parcouru les articles de La Tribune quotidiennement. J'étais happée , moi, novice en économie, par les informations et les articles de qualité, très didactiques et parfois teintées d'humour, qui m'ont permis de comprendre enfin, comment les choses se passaient. Mieux vaut tard que jamais ! Loin d'être devenue une spécialiste en la matière, je pense avoir fait un grand pas grâce à vous et suis capable de donner un avis en connaissance de cause. Là est l'essentiel ! Grand merci La Tribune ! Nos commentaires que vous publiés rapidement, sont exprimés peut être de manière émotive, mais avec le discernement suffisant pour être pris en compte par les politiques pour respecter un tant soit peu la notion de démocratie. Mais cette caste, on le sait, reste autiste. Je remercie très sincèrement toute l'équipe de La Tribune, qui me paraît être compétente, courageuse, dynamique, ouverte, sympathique et la soutient de tout c?ur ! Il serait franchement dommage et inacceptable, que des journalistes subissent les conséquences foudroyantes d'une situation économique dont ils ne sont pas responsables ! Je tenais à vous faire part, en cette fin d'année, de mes sentiments de tristesse, d'indignation et de colère. Prévoyez-vous des actions ?
a écrit le 13/12/2011 à 13:22 :
continuez! j'achete la tribune tous les matins au kiosque et j'ai bien l'intention de continuer... je suis également prêt à souscrire...
a écrit le 09/12/2011 à 9:49 :
Votre journal est essentiel
Je travaille dansl'économie et la tribune est le journal le plus indépendant dans ce domaine
Continuez et tenez bon

Bon Courage
a écrit le 09/12/2011 à 8:36 :
Continuez de' vous battre, pourquoi avoir supprime la météo ? Bon courage. Fidèle lecteur de la tribune depuis des années par portage.
a écrit le 07/12/2011 à 20:03 :
Votre journal est de qualité. Tenez bon car vous avez des lecteurs satisfaits et fiers de votre travail.
a écrit le 07/12/2011 à 19:16 :
Ouvrez une souscription et faites appel à notre soutien...
a écrit le 06/12/2011 à 19:17 :
Le travail des journalistes de votre journal a été formidable jusqu'ici, j'espère qu'il y aura une issue positive.
a écrit le 05/12/2011 à 13:45 :
100% d'accord avec cet article !
a écrit le 29/11/2011 à 10:00 :
cotisons nous, et rachetons la tribune !
a écrit le 28/11/2011 à 13:05 :
Courage, et tous mes voeux de rebond rapide.

Je ne suis pas sûr que le fait de savoir 24h avant tout le monde que tel ou tel PDG sera reconduit ou débarqué suffise à faire un bon journal, mais bravo pour votre travail sur EDF, par exemple.
a écrit le 26/11/2011 à 7:18 :
Que vont devenir Patrickb et Freemen ? Ces as de la provocation
Réponse de le 26/11/2011 à 9:55 :
tiens un autre jamesbond ???
j'etais la avant donc je suis jamesbond 1 et toi 2 ... ca te va??? lol
Réponse de le 27/11/2011 à 20:59 :
Sauvons la tribune pour patrickb.
Réponse de le 29/11/2011 à 10:00 :
mdr....
a écrit le 26/11/2011 à 2:16 :
Transformer Lecteur versus accioniste .
a écrit le 25/11/2011 à 23:12 :
Lecteur fidèle de la Tribune, j'espère simplement que ce journal perdurera...courage !! Avis à l'heureux gagnant de l'Euromillion, toi qui désire investir dans l'économie française , tu as devant toi une belle opportunité de sauver le seul journal encore indépendant, novateur et de qualité
Réponse de le 26/11/2011 à 7:15 :
Bof bof bof
a écrit le 25/11/2011 à 13:25 :
Bon courage à tous dans cette phase difficile.

Professionnel de la publicité en ligne, votre journal est, pour moi, une réelle source de veille et j'espère que ce n'est qu'une mauvaise période pour vous.

En tous cas, merci à vos journalistes qui nous fournissent des informations de qualité quotidiennement.
a écrit le 25/11/2011 à 11:23 :
"Je suis fière du travail accompli, je suis fière d?avoir dirigé ce beau et grand journal dont les salariés méritent respect et reconnaissance.". Ce commentaire en forme d'aveu de la présidente sonne comme le glas du journal. On veut espérer qu'il n'est pas trop tard. Mais force est de reconnaître que depuis la reprise du journal, la direction générale n'a guère brillé par son énergie et il y aurait beaucoup à dire sur l'engagement et les promesses d'un certain patron de presse multimédia dont il serait cruel, mais éclairant, de reprendre les propos d'alors. La crise n'explique pas tout. Un journal est fait de journalistes, faut-il le dire. Bon courage à tous ceux qui veulent sauver ce titre indépendant depuis sa naissance et chapeau aux journalistes qui font le job !
a écrit le 25/11/2011 à 11:07 :
Lecteur depuis de nombreuses années, vous devez vivre... facile à dire, mais que faire au niveau du simple quidam que je suis. Je vous souhaite de passer cette étape cruciale et pénible, car vos lecteur ont besoin de vous, mais surtout comme vous le soulignez justement, c'est la démocratie qui est directement concernée..
a écrit le 25/11/2011 à 11:02 :
et bien oui, tout est une question d'argent ... un commerçant ferme à cause du manque de clients, une PME cesse son activité faute de commandes : quand on ne sert plus à rien on disparaît, c'est la vie. La Tribune dénonçait, dévoilait la vérité etc .... mais avait peu d'auditoire .... conclusion : fallait faire mieux que de dénoncer (il n'y a que cela sur Internet) les bons journalistes continuent ....
Réponse de le 25/11/2011 à 14:05 :
Les bons journalistes.. comme ceux du Figaro? ça se vend bien le Figaro! Avec ses Unes qui font systématiquement l'éloge de l'action du gouvernement. Mais c'est juste l'antithèse du journalisme.Il faudrait être aveugle (ou de droite) pour ne pas s'en rendre compte!
Selon vous Justin Bieber fait de l'audience, donc tout le monde devrait commenter la taille de son petit zizi pour être lu ??? Vous ferez moins les malins quand le métier de journaliste aura bel et bien disparu..
Réponse de le 25/11/2011 à 14:36 :
C'est vrai, regardez Direct Matin, ça marche bien... Sûrement grâce aux bons journalistes qui recyclent des dépêches... A moins que ce soit parce qu'un immense groupe est derrière... tout ce qui est qualitatif marche bien, il n'y a qu'à voir les audiences d'Arté ou de France Culture... arrêtez d'être c... l'argent est ce qui marche et croire qu'un média gagne de l'argent en fonction de son audience est une utopie !!!
Réponse de le 27/11/2011 à 20:58 :
Les Echos, pertes énormes cette année (encore)
a écrit le 25/11/2011 à 10:15 :
et oui, l'information libre n'existe presque plus.. tata bettencourt peut pas vous aider? Mince, va falloir trouver de riches donateurs pour vous sortir de là.. l'aide ne viendra ni de vos lecteurs assidus ni de plus haut. Faut trouver des sous.. le nerf de la guerre.. beaucoup d'entreprises ferment, mes condoléances.
a écrit le 25/11/2011 à 10:04 :
Oui la tribune doit vivre. Je suis une lectrice assidue qui apprécie vos différents articles.
a écrit le 24/11/2011 à 22:20 :
Quelle déception !!!
Depuis 3-4 ans, je suis un lecteur assidu de La Tribune car vous avez su donner un ton nouveau, les articles sont synthétiques, clairs et d'un réel apport (tout le contraire des Echos). La rubrique "éditoriaux et opinions" met les sujets en perspective. L'appli iPad est remarquable et le site internet complet.
Etrange que les entrepreneurs français ne se sentent pas plus concernés pour "sauver financièrement" un journal qui traite pourtant de leur domaine !!!
... Ou peut-etre attendent ils l'opportunité de reprise sans contraintes excessives ...
Merci pour la qualité de l'information que vous nous délivrez quotidiennement !!!
a écrit le 24/11/2011 à 22:11 :
Et baroin y dit rien? c'est le premier à la ramener avec les suppressions de postes chez psa, areva et d'autres et là, monsieur je défends l'emploi se tait. Curieux. Effectivement, çà commence à donner de l'eau au moulin à ceux qui disent que Sarko ne fera rien pour laisser le champ libre à son ami Arnault. Déjà que les Echos ne risquaient pas de perdre un contrat pub comme vous avec EDF, s'ils sont seuls çà promet. La république de Chine façon on est gentil avec tous les patrons, l'emportera.
a écrit le 24/11/2011 à 21:08 :
Etudiante étrangère en management option stratégie d'entreprise, j'avais beaucoup à rattraper pour mettre à niveau mes connaissances des entreprises et l'économie française en général et c'est grâce à la tribune que j'ai pu rapidement comprendre ce petit monde.Merci et j'espère vraiment que vous pourrez continuer à nous informer et par conséquent nous aider.
a écrit le 24/11/2011 à 20:12 :
Alain Weill doit avoir chaud aux fesses. Car si votre histoire tourne mal, on ira forcément le chercher pour comblement de passif. Ce serait la moindre des choses.
a écrit le 24/11/2011 à 20:11 :
Continuez! Votre travail est effectivement excellent, surtout si on le compare à vos concurrents, aux mains d'amis de Sarko. Que ce dernier ait pu dissuader (et risque de continuer de le faire) des repreneurs pour son ami Arnault est tellement évident que cela en devient honteux.
Réponse de le 25/11/2011 à 11:06 :
Il n'y a pas de complot anti-La Tribune et à mon avis, Sarkozy a d'autres chats à fouetter que de dissuader des repreneurs, c'est n'importe quoi !
Quoiqu'il en soit, j'espère que La Tribune saura renaître de ses cendres grâce à des investisseurs avisés et sérieux, ce serait dommage et dommageable de voir disparaître un titre pareil! Bon courage!
Réponse de le 27/11/2011 à 20:57 :
Mais aubert ce n'est aujourd'hui que cela se joue. C'est joué depuis que Weill a quitté le navire en 2010. Tous ceux qui auraient pu être intéressés, qui plus est proches de Sarko (Bolloré, Lagardère....) ont été dissuadés pour aider BA qui en a ras le bol de perdre des millions d'euros avec les Echos.
a écrit le 24/11/2011 à 19:46 :
J ai connu la TRIBUNE suite à la création d'un Club d'investissement il y a plus de 20ans.
Depuis, toujours trés interressé par vos articles .
Qu'un investisseur sage vous aide à continuer votre travail excellent
Réponse de le 26/11/2011 à 16:48 :
Merci pour tout à la Tribune mais ceci n'est pas un éloge funèbre. A propos d'investisseur pour la Tribune, pourquoi pas une société d'assurance ? Une société de ce type doit comprendre le monde pour savoir quel risque elle peut se permettre et cela lui ferait de la publicité. Genre société Chose vous assure et soutient votre sécurité économique en fournissant l'information que nul autre ne vous donnerait ( publicité véridique : la seule qui marche à long terme).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :