Microsoft délaisse Windows au profit de l’IA et du cloud

 |   |  346  mots
Microsoft a annoncé un chiffre d'affaires de 28,9 milliards de dollars (+12%) lors de ses derniers résultats trimestriels.
Microsoft a annoncé un chiffre d'affaires de 28,9 milliards de dollars (+12%) lors de ses derniers résultats trimestriels. (Crédits : Lucy Nicholson)
Le Pdg du groupe informatique a annoncé jeudi une réorganisation de l'entreprise pour miser sur le cloud et l'intelligence artificielle, secteurs à forte croissance. Nommé en 2014 à la tête de Microsoft, Satya Nadella milite depuis pour une stratégie centrée sur le cloud - quitte à délaisser le logiciel d'exploitation Windows, ancien produit phare de l'entreprise.

Microsoft fait son grand ménage de printemps. Satya Nadella, Pdg du groupe, a annoncé une réorganisation de l'entreprise jeudi dans un mémo. Le but : mettre l'accent sur l'intelligence artificielle (IA) et le cloud. "Ces changements technologiques représentent une formidable opportunité pour nos clients et nos partenaires" justifie dans son mémo Satya Nadella, qui milite pour une stratégie centrée sur le cloud depuis 2014, date à laquelle il a été nommé Pdg. Le cloud et l'IA représentent des secteurs à forte croissance. Lors du dernier trimestre, le cloud a généré à lui tout seul un chiffre d'affaires de 7,8 milliards de dollars (+15%) pour Microsoft.

Un premier service "Cloud + IA" sera dédié à la recherche sur ces deux secteurs. Le groupe américain a d'ailleurs annoncé jeudi un investissement de 30 millions de dollars sur trois ans en France consacré au développement de l'IA dans l'Hexagone.

| Lire aussi : Intelligence artificielle : Macron lève le voile sur la stratégie française

Une réorganisation au détriment de Windows

Un deuxième service, baptisé "expériences et produits", devra "unifier" les usages des différents produits Microsoft.

"Les expériences informatiques évoluent (...). Elles ne sont plus liées à un seul appareil, mais s'étendent de plus en plus à plusieurs appareils lorsque nous passons de la maison, au travail ou en déplacement", assure Satya Nadella. "Ces besoins, habitudes et attentes modernes de nos clients nous motivent à intégrer Windows, Office et des applications et périphériques tiers dans une expérience Microsoft 365 plus cohérente."

Cette grande réorganisation se fait au détriment de Windows, logiciel d'exploitation qui a fait la notoriété de Microsoft. Le Pdg du groupe a annoncé le départ de Terry Myerson, responsable de Windows depuis 2013 et salarié du groupe depuis 21 ans. Satya Nadella "n'est clairement pas menotté par l'histoire" de Microsoft, commente un analyste auprès du Wall Street JournalDans ce nouvel organigramme, Windows sera uniquement une division du service "produits". Le groupe américain devrait préciser sa nouvelle organisation la semaine prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2018 à 15:28 :
En gros Linux à gagné !
a écrit le 31/03/2018 à 14:10 :
C’est une erreur car Windows concurrence directement avec les produits Apple ( exploitations)
Ce n’est pas parce que nous faisons pas comme tout le monde que nous sommes moins performants
Le problème de l’exploitation Windows ce sont les failles
L’avenir c’est «  réparer » les failles et sécuriser les outils à 100%
Le challenge c’est ça et pas les «  sables mouvants i- cloud ou IA car il n’y a pas assez de recul sur les fonctions , les utilisateurs et les conséquences...
Et ça c’est valable pour toutes les exploitations y compris Apple
Peut être plus de neutralité pour le groupe Apple et plus de sécurité par rapport aux données des utilisateurs sauf cas d’exception bien sur

Ce n’est pas normal de se faire pirater son identité ou email ou ordinateur ou portable sur réseaux publics ou privés

Ne pas passer à l’IA ou l’ICloud quand la sécurité n’est pas à 100%
Le cadre doit être claire et les limites aussi.
Réponse de le 31/03/2018 à 20:25 :
Pour régler les problèmes du OS Windows il faut tout simplement changer tous les paradigmes de base qui ont conduit à sa conception et réécrire le code... Inutile de dire que ce n'est pas un projet crédible ou vraisemblable.

Quant à l'IA on en parle beaucoup trop et de façon trop messianique et révolutionnaire pour ce qui est vraiment possible et faisable dans les 5 prochaines années... alors, les effets d'annonce on s'en passerait bien.

Quant au Cloud c'est une évolution naturelle des systèmes distribués qui étaient très à la mode dans les universités dans les années 90... et dont j'ai fait mon pain et mon beurre en sortant de Maîtrise (c'est le nom que l'on donne à un 2ième cycle universitaire dans les universités américaines).

Alors tout ce bruit commence à être assourdissant et assommant, et fait apparaître cette évolution numérique comme providentielle, ce qu'elle n'est aucunement. Mais en France on a besoin de donner du rêve et de l'espoir facile à tous ceux qui cherchent à croire aux miracles et à la providence.
a écrit le 31/03/2018 à 10:55 :
Ce qu'il faut comprendre c est que le paquet a été mis ces dernières année pour remettre a flot Windows qui est redevenu incontournable et efficace. Maintenant ils vont mettre toutes leur puissance vers ces nouveaux marché ou la concurrence a pris de l'avance.
a écrit le 30/03/2018 à 21:31 :
Est-ce réellement une opportunité pour le client lambda, ou uniquement pour Microsoft ?
a écrit le 30/03/2018 à 20:49 :
c'est quoi leur ia? leur version de python ' version ai' et pour laquelle les concurrents open sources sont meilleurs? je serais actionnaire je serais inquiet...
a écrit le 30/03/2018 à 19:57 :
Pour le marché, c’est plus vendeur de dire qu’on se focalise sur le Cloud et l’IA (l’annee derniere ca aurait le big data). Tant que le pognon des licences continue de tomber chaque trimestre...
a écrit le 30/03/2018 à 16:33 :
On peut se demander quand même pourquoi microsoft n'est pas critiqué comme les GAFA, je ne comprendrais jamais pourquoi puisque leur stratégie se li comme dans un livre, maintenant grâce à leur windows 10 ils peuvent pomper toutes nos données n'ayant plus en fait qu'à se consacrer à les revendre.

Il est donc logique qu'ils délaissent les OS, d'autant que X est gratuit, depuis le temps ils doivent avoir des milliards de téraoctets de données sensibles sur nous, ils peuvent dorénavant faire place à un nouveau business mais qui reste totalement lié à windows 10 quand même hein.
Réponse de le 31/03/2018 à 8:49 :
Parce que Microsoft a l'exclusivité de la gestion des OS de l'Etat, à tous les niveaux ;)
Réponse de le 31/03/2018 à 11:46 :
Je les vois bien vendre des produits avec nos données déjà à l'intérieur...
Réponse de le 31/03/2018 à 13:28 :
Certains parlent de GAFAM M pour Microsoft.
a écrit le 30/03/2018 à 16:24 :
"Ces changements technologiques représentent une formidable opportunité pour nos clients et nos partenaires"

c'est surtout une opportunité pour leurs tronches et celles des actionnaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :