Orange et Ericsson se préparent à la révolution de la 5G

Depuis le mois d’octobre, les deux groupes de télécoms travaillent main dans la main pour expérimenter les usages de la prochaine génération de communication mobile. Lors d’une démonstration effectuée ce mercredi, ils ont atteint un débit vertigineux, aux alentours de 15 gigabits par seconde.
Pierre Manière

3 mn

La 5G n’est pas seulement synonyme de plus de débits. Elle offrira aussi des temps de latence beaucoup plus faibles qu’avec la 4G.
La 5G n’est pas seulement synonyme de plus de débits. Elle offrira aussi des temps de latence beaucoup plus faibles qu’avec la 4G. (Crédits : Reuters)

Elle ne sera pas disponible avant plusieurs années. Mais d'ici là, les opérateurs et équipementiers du monde entier travaillent d'arrache-pied pour déterminer ses caractéristiques et préciser ses usages. C'est notamment le cas d'Orange, le premier opérateur français, et d'Ericsson, l'équipementier télécoms suédois. En octobre dernier, les deux groupes ont signé un partenariat. But de la manœuvre : lancer des expérimentations et autres « projets pilotes » autour de la 5G, la prochaine génération de communication mobile.

D'après Alain Maloberti, vice-président d'Orange Labs Networks, « ces expérimentations permettent de lever des verrous technologiques et de vérifier que la 5G correspondra bien aux usages qu'on souhaite développer ». Parmi les secteurs qui pourraient bénéficier de cette technologie, Alain Maloberti cite « l'automobile avec les voitures autonomes et connectées, l'e-santé, l'industrie du futur, la télésurveillance ou la robotique... »

Toujours plus de débit

En premier lieu, la 5G permettra des débits beaucoup plus élevés. « Ceux-ci seront multipliés par dix par rapport à la 4G », explique-t-on chez Orange. Ce mardi, l'opérateur historique et Ericsson ont ainsi fait la démonstration d'une communication 5G dont le débit a atteint les 15 gigabits par seconde, dans un laboratoire d'Orange Garden, le nouvel éco-campus de l'opérateur historique dédié à l'innovation.

Pour atteindre une telle vitesse de transmission des données, Orange et Ericsson utilisent différents procédés technologiques. Parmi eux, il y a la focalisation radio (« beam tracking »). Concrètement, cela permet de faire converger la puissance des ondes radios vers la position du mobile, ce qui permet d'obtenir des débits plus importants. En outre, Orange et Ericsson utilisent des ondes dites « centimétriques ». Celles-ci « ont des fréquences environ dix fois plus élevées que les ondes utilisées actuellement », précisent Orange et Ericsson dans un communiqué.

« Elles permettent de bénéficier de larges bandes de fréquence, favorisant les très hauts débits, ajoutent les deux groupes. En contrepartie, ces ondes se propagent moins loin et sont plus sensibles aux obstacles. »

Des réseaux commerciaux à partir de 2020

La 5G n'est pas seulement synonyme de plus de débits. Elle offrira aussi des temps de latence beaucoup plus faibles qu'avec la 4G. « Grâce à cela, un chirurgien aux Etats-Unis pourrait très bien mener une opération à cœur ouvert sur un patient en France », illustre Franck Bouétard, PDG d'Ericsson France. En plus, la 5G est nativement calibrée pour l'Internet des objets.

Reste que la 5G ne sera pas disponible tout de suite. Cette technologie devrait voir le jour en 2018 en Corée du Sud et au Japon, à l'occasion des Jeux Olympiques. Mais les premiers vrais déploiements commerciaux ne sont pas attendus avant 2020.

Pierre Manière

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 26/01/2017 à 13:28
Signaler
" l'automobile avec les voitures autonomes et connectées, l'e-santé, l'industrie du futur, la télésurveillance ou la robotique" : que des trucs qui font rêver et que tout le monde attend, quoi :-( !!

à écrit le 26/01/2017 à 11:35
Signaler
Bravo Orange ! ça fait plaisir de voir une entreprise Française sur ce sujet prometteur. La 5G est très attendue et marquera une vraie rupture dans le marché des telecoms. Heureusement qu'Orange est là pour assurer une présence Française... les 3 aut...

à écrit le 26/01/2017 à 10:14
Signaler
Des impacts sur la santé??

à écrit le 26/01/2017 à 9:43
Signaler
Ce serait déjà bien si on avait de la 3 g a peu près partout...... Je ne parle meme pas de la 4... Aleatoire des au on sort des grandes zones urbaines....

à écrit le 26/01/2017 à 9:42
Signaler
Ce serait déjà bien si on avait de la 3 g a peu près partout...... Je ne parle meme pas de la 4... Aleatoire des au on sort des grandes zones urbaines....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.