Pourquoi le rachat de GitHub par Microsoft pour 7,5 milliards de dollars choque Internet

 |   |  746  mots
Faut-il voir dans le rachat de GitHub par Microsoft la destruction d'un symbole du logiciel libre, ou au contraire sa reconnaissance par l'un des acteurs majeurs de l'industrie du logiciel ?
Faut-il voir dans le rachat de GitHub par Microsoft la destruction d'un symbole du logiciel libre, ou au contraire sa reconnaissance par l'un des acteurs majeurs de l'industrie du logiciel ? (Crédits : Brian Snyder)
Microsoft a officialisé le rachat, pour un montant de 7,5 milliards de dollars, de la plateforme de création de logiciels GitHub. Tollé sur le web : GitHub est l'un des sites phares des partisans du logiciel libre, qui s'opposent aux entreprises qui diffusent des logiciels fermés ou propriétaires, dont Microsoft est l'un des porte-étendards.

Séisme dans le monde du logiciel, et notamment du logiciel libre et ouvert. GitHub, la plateforme de référence des développeurs du monde entier, a été rachetée par le géant du Net américain Microsoft, connu pour sa suite logicielle -fermée- Windows. Après plusieurs jours de rumeurs, la firme de Redmond a confirmé le rachat, pour un montant de 7,5 milliards de dollars (6,4 milliards d'euros). La transaction doit s'effectuer par des actions Microsoft et devrait être finalisée en fin d'année après le feu vert des autorités réglementaires.

Lire aussi : Microsoft va racheter GitHub, la plateforme de partage de codes open source

Choc des cultures entre deux visions opposées du logiciel

Créée en 2008, GitHub n'est certes pas très connu du grand public, mais il revendique tout de même plus de 28 millions d'utilisateurs dans le monde. Bible des développeurs, il s'agit d'une plateforme qui leur permet de publier et de partager, de manière totalement ouverte s'ils le souhaitent, le code qu'ils ont créé. GitHub héberge aujourd'hui plus de 80 millions de projets : des logiciels bien sûr, mais aussi n'importe quel autre programme informatique (site, application mobile), sans limitation de langage de programmation.

Son ouverture et l'esprit de partage qui règne dans sa communauté d'utilisateurs ont logiquement transformé GitHub en l'une des plateformes phares des partisans du logiciel libre. Ces derniers promeuvent la transparence des logiciels grâce à la publication de l'entièreté du code source, ce qui permet à n'importe qui d'y avoir accès, de pouvoir le modifier pour l'enrichir, ou d'en utiliser certaines parties pour créer un autre logiciel. Avec un logiciel libre, un utilisateur peut par exemple adapter le programme à l'utilisation qu'il en fait, ce qui lui offre de la souplesse. Le logiciel libre est également soutenu par les défenseurs des libertés sur le Net car sa transparence est jugée démocratique -chacun peut comprendre les actions et décisions du programme-. Il est aussi considéré comme plus sûr, car les développeurs peuvent repérer si le code a été altéré par une porte dérobée -une faille utilisée notamment par les services de renseignement- ou un cybercriminel.

Ainsi, la culture du libre revendique des valeurs de transparence, de partage et souvent de gratuité. Elle s'oppose avec la plupart des acteurs de l'industrie du logiciel, qui créent et commercialisent des logiciels propriétaires ou fermés, c'est-à-dire dont le code source est gardé secret pour éviter qu'on puisse le copier ou le modifier. Microsoft, troisième capitalisation boursière mondiale derrière Apple et Amazon, en est le plus grand symbole avec sa suite propriétaire Windows, qui a fait sa richesse.

La communauté du libre très déçue, Microsoft se veut rassurant

L'annonce du rachat de GitHub par Microsoft donne donc quelques sueurs froides au monde du logiciel libre, à la fois déçu et inquiet. Ses partisans redoutent que le géant de Redmond ne dénature le concept de GitHub, notamment son approche collaborative, qu'il verrouille sa souplesse d'utilisation ou qu'il cherche à en tirer profit.

Dans un communiqué, Microsoft s'est voulu rassurant. Pour l'entreprise américaine, l'acquisition va permettre aux développeurs de disposer de nouveaux outils à chaque étape de développement d'un logiciel, ce qui leur permettra de fournir de nouveaux services à leurs utilisateurs:

"Nous ferons de notre mieux pour donner les moyens à chaque développeur de concevoir, fabriquer, innover et résoudre les défis les plus pressants du monde. Microsoft est une entreprise de développeurs avant tout et en joignant nos forces avec GitHub nous renforçons notre engagement pour la liberté des développeurs, l'ouverture et l'innovation", a déclaré Satya Nadella.

Faut-il voir dans ce rachat la destruction d'un symbole du logiciel libre, ou au contraire sa reconnaissance par l'un des acteurs majeurs de l'industrie du logiciel ? Depuis quelques années, Satya Nadella, le Pdg de Microsoft, effectue une mutation du groupe vers le cloud et l'intelligence artificielle, et a multiplié les déclarations favorables au développement du logiciel libre. Même si Windows et les services dans le cloud -logiciels et hébergement- tirent l'essentiel des revenus du groupe, Microsoft a ainsi amorcé un rapprochement vers la culture du logiciel libre. Il propose par exemple le système d'exploitation ouvert Linux.

Lire aussi : Microsoft délaisse Windows au profit de l'IA et du cloud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2018 à 14:42 :
GIthub est une belle prise pour Microsoft et je comprends que celà choque le monde du net car le monde libre c'est le monde du logiciel libre qui préfererait deveopper des logiciels libres que d'être dans le giron de Microsoft mais je pense que la stratégie d'acquisition de Microsoft est bien de s'inscrire durablement dans le monde du logiciel libre alors que Windows de Microsoft est bien une suite logicielle fermée qui à fait la gloire de Microsoft. Donc non je ne crois pas que le monde du libre soit totalement en disparition comme si tout pouvait être libre et gratuit sur le Net. Oui c'est une belle acquisition pour microsoft , ca va encore jaser dans les irreductibles du monde libre e de linux. Mais rien ne dit que le logiciel libre soit sous le coupe de Microsoft ! github peut peut être gardé son ADN même au sein de Microsoft. Donc à voir !!!
a écrit le 06/06/2018 à 13:14 :
Et personne ne s'est posé la question de savoir si le fait de racheter GitHub n'allais pas rajouter certaines pièces manquantes à Microsoft ? Je m'explique, malgré un système de smartphones innovants depuis de nombreuses années Microsoft n'arrive pas à percer dans ce domaine et pour une raison assez simple le manque d'applications.

Hors Microsoft depuis quelques années essaye de mettre à disposition des solutions complètes aux développeurs pour qu'ils puissent faire du cross plateforme beaucoup plus facilement que de créer une version Ios, Android et c'est tout parce que la troisième plateforme Windows Phone ou Mobile n'est pas assez ceci ou cela… Alors même que le store Microsoft commun aux PC, Téléphone, Surface voire même Xbox permet de toucher énormément d'utilisateurs.

En achetant GitHub et en proposant des moyens et des nouveaux outils peut-être que cela permettra à certains développeurs de se rendre compte que développer des applications et générer des versions à d'autres systèmes leur sera peut-être profitable voire même d'imaginer certains services en plus
a écrit le 06/06/2018 à 12:22 :
Ne pas confondre logiciel libre et logiciel gratuit (erreur frequente en anglais) le partage du code source est payant: il n'y a juste pas de barriere a son acquisition.
Quand c'est gratuit c'est trop cher!
a écrit le 06/06/2018 à 11:15 :
une question folle : et si l'Europe faisait une sur enchère ?
a écrit le 06/06/2018 à 11:14 :
une question folle : et si l'Europe faisait une sur enchère ?
a écrit le 05/06/2018 à 22:06 :
C'est un peu à comparer au rachat de la franchise Star wars par Disney.
On met les deux ensemble et la magie des deux entités s'annulent réciproquement.
a écrit le 05/06/2018 à 21:26 :
Microsoft avait acheté une licence Java à Sun, et avait tellement dénaturé Java ensuite qu'un juge a condamné Microsoft à payer 2 milliards de dollars de dédommagement.
Ce qui a sauvé Sun.
Moralité : bien mal acquis ne profite jamais.
a écrit le 05/06/2018 à 15:03 :
Ce n'est pas tant le fait que Microsoft puisse dénaturer github qui pose problème, que la logique qui est derrière, celle d'en tirer un profit maximum.
C'est donc surtout le symbole, et l'éthique autour d'un tel rachat qui pose problème, par une firme qui n'a cessé de cracher sur les dév opensource/freeware avant de faire de l'open-source-washing.
D'un côté ils se placent en position pour probablement tirer profit du travail des autres à leur compte. Mais ils ont bien compris aussi le tournant.. qu'ils serait à la traîne si plus personne n'utilisaient leurs outils, et afin que leurs outils restent dans la course, ils doivent être utilisés massivement.

Il s'agit ici d'une stratégie de conquête, ils n'ont toujours pas compris la philosophie autour du libre et c'est là que ça coince. Et de l'autre côté, sont bien naïfs les développeurs qui mettent leur code à disposition sur une solution fermée et détenue par une entreprise privée.

PS: linux n'est pas un système d'exploitation.
a écrit le 05/06/2018 à 14:23 :
Il faut vraiment espérer que ce rachat ne signe pas la fin de la manière dont GitHub fonctionne. C'est un endroit formidable pour toutes celles et tous ceux qui sont intéressés par le développement et ce, gratuitement. Or la mode est plutôt à l'abonnement chez Microsoft.
a écrit le 05/06/2018 à 9:46 :
ça commence,la stratégie de MS pour bloquer tout ce qui est open source,et subrepticement à étouffer linux (qui se retrouve sur le windows store de leur merveilleux ...windows10) attention,la machine est en marche
les développeurs doivent réagir tout de suite.
Réponse de le 05/06/2018 à 13:43 :
Github est une boite privé donc bon ... rien d'etonnant a ce qu'il se fasse racheter. microsoft finance depuis tres longtemps les projets libres et opensource. Les plus gros conributeur a Github sont les employée microsoft.
De plus il ont publier une grande qté d'outils opensource.
Donc bon la strategie MS pour bloqué tout ce qui est opensource je comprend pas trop pourqoi tu tire la sonnette d'alarme.
Réponse de le 05/06/2018 à 14:04 :
Toutes les boites privées ne sont pas achetables pour cela suffit de ne pas etre en bourse . Si il ne voulait pas etre racheter fallait trouver les fonds ailleurs .
Réponse de le 05/06/2018 à 15:17 :
@oulala : en effet Github est une boite privé, donc c'était prévisible.
Toutefois, la stratégie opensource washing de Microsoft fonctionne à merveille lorsqu'on entend qu'ils sont les premiers contributeurs...
1800 dépôts pour une entreprise si importante sur plus de 85 millions... mouais on peut continuer d'être de mauvaise foi et dire que les plus gros contributeurs c'est surtout tous les autres.
Le but "Utilisez nos outils et pas ceux des autres, regardez c'est open source !!" comme ça on pourra mieux se positionner face aux autres... "Contribuez à nos outils !", ça coute moins cher que de prendre des developpeurs. Et ensuite, utilisez nos solutions cloud clés en main pour à peine "XXX euros par mois"..
Je soupçonne que pour la plupart ce sont des dépôts qu'ils avaient déjà et qu'ils ont simplement rendus publics. Bien vu la com'
a écrit le 05/06/2018 à 9:24 :
bon, y a d'autres plateformes, genre sourceforge.......
cela dit, git ca sert notamment a mettre a jour ou installer directement des packages en ligne de commande, ce qui est assez pratique
je ne sais pas si les autres plateformes gerent toutes le versioning et le telechargement a l'invite
a écrit le 05/06/2018 à 8:40 :
"Tollé sur le web : GitHub est l'un des sites phares des partisans du logiciel libre"

Où l'on retrouve la naïveté des geeks étant donné qu'à partir du moment où une entreprise est privée n'importe qui peut l'acheter n'importe quand. Compter sur la densité sociale d'un propriétaire d'outil de production est ridicule.

Hé ho les gars c'est le vrai monde là !?
Réponse de le 05/06/2018 à 13:18 :
Les geeks d'hier ont fait le vrai monde d'aujoud'hui :) ...en témoigne votre message transmis par HTTP (ouvert et gratuit), par un navigateur (dont le code source est majoritairement libre et gratuit, passant ensuite par une floppée de technologies libres et gratuites dont je vous passe les détails pour finir sur un serveur probalement GNU/Linux (libre et gratuit) sur un site internet écrit avec des langages très probalement libres et gratuit, faut-il que je continue ?

En réalité le monde économique repose sur la gratuité, la gratuité de l'école, des routes, la gratuité d'une partie de notre travail qui se traduit en valeur ajoutée pour l'entreprise, la gratuité de l'amour de votre mère (sans lequel vous n'existeriez même pas), faut-il que je continue ?

C'est ça AUSSI, le monde réel, la gratuité fait partie intégrante du monde économique, et c'est tellement banal que vous ne le voyez pas. C'est pour ça que vous êtes blasé. ;)
Réponse de le 05/06/2018 à 13:42 :
Certes, ils ne sont pas les premiers à vendre leur âme au diable, les hommes sont faibles... Mais rares sont les entreprises qui ont une vraie culture particulière et voir l'une d'elles se faire avaler par un requin, contre en plus, non pas de la monnaie sonnante et trébuchante mais des actions dont la valeur est connue pour être volatile ... C'est un attrape-nigaud de plus...
Réponse de le 06/06/2018 à 8:32 :
@ Douk Johnson

" Les geeks d'hier ont fait le vrai monde d'aujoud'hui :)"

Oui bien sûr mais n'est-ce pas se reposer sur une gloire passée maintenant ?

"En réalité le monde économique repose sur la gratuité"

Je ne dirais pas cela, je dirais plutôt qu'il se repose sur la bonne volonté des individus, la nuance a son importance.

"C'est ça AUSSI, le monde réel, la gratuité fait partie intégrante du monde économique, et c'est tellement banal que vous ne le voyez pas"

Disons que je ne comprends pas l'importance que vous donnez à ce phénomène alors que tacite, existant depuis toujours.

@ harpagon: Il faut le dire Microsoft est une multinationale phénoménale qui a fait peu de mauvais choix puis le début de sa création ne dissimulant pas sa volonté hégémonique. Par ailleurs n'importe qui peut céder n'importe quand aux chants des sirènes, il n'y a pas de sauveur il est indispensable que les gens le comprennent, s'ils ne se remuent pas eux-mêmes personne ne viendra les sauver à leur place.
Réponse de le 07/06/2018 à 11:16 :
@Citoyen blasé
Je ne pense que la gloire soit passée bien au contraire, ça ressemble plus à un âge d'or aujourd'hui.

"Je ne dirais pas cela, je dirais plutôt qu'il se repose sur la bonne volonté des individus, la nuance a son importance." On va pas polémiquer, ils semble qu'on est d'accord sur l'essentiel. :)

"Disons que je ne comprends pas l'importance que vous donnez à ce phénomène alors que tacite, existant depuis toujours." Depuis toujours, pas sûr, il a souvent fallu que des gens s'engagent et préservent certains secteurs de la captation. C'est justement ça qui est en jeu. Github est devenu assez central dans le monde du libre (et c'était une bêtise, je vous l'accorde). Maintenant ceux qui affirmaient que Linux était un cancer, ceux dont le slogan est "Adopte, étend et étouffe" sont en train de s'attaquer à cette plateforme. C'est un mal pour un bien, les geeks vont retourner à leur fondamentaux et se décentraliser, c'est leur force et c'est l'essence même d'internet. :)

Bonne journée à vous !
Réponse de le 07/06/2018 à 11:39 :
"Github est devenu assez central dans le monde du libre (et c'était une bêtise, je vous l'accorde)"

Voilà, on est donc bien sur la même longueur d'onde, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :