Iliad : 55 millions d’euros distribués à cinq dirigeants

 |   |  370  mots
Les dirigeants concernés sont le président du conseil d'administration, Maxime Lombardini, le directeur général du groupe, Thomas Reynaud, les directeurs généraux délégués, Rani Assaf et Antoire Levavasseur, ainsi que le secrétaire général, Cyril Poidatz.
Les dirigeants concernés sont le président du conseil d'administration, Maxime Lombardini, le directeur général du groupe, Thomas Reynaud, les directeurs généraux délégués, Rani Assaf et Antoire Levavasseur, ainsi que le secrétaire général, Cyril Poidatz. (Crédits : Stefano Rellandini)
La maison-mère de l'opérateur Free a distribué pour 55,3 millions d'euros d'actions à cinq de ses principaux dirigeants, dans le cadre d'une opération d'échange d'actions Free Mobile, non coté, en actions Iliad, selon le quotidien britannique Financial Times.

Le groupe Iliad, maison-mère de l'opérateur Free, a distribué pour 55,3 millions d'euros d'actions à cinq de ses principaux dirigeants, dans le cadre d'une opération d'échange d'actions Free Mobile, non coté, en actions Iliad, selon le quotidien britannique Financial Times. Le journal économique se base sur le rapport financier semestriel en expliquant que les dirigeants concernés sont le président du conseil d'administration, Maxime Lombardini, le directeur général du groupe, Thomas Reynaud, les directeurs généraux délégués, Rani Assaf et Antoire Levavasseur, ainsi que le secrétaire général, Cyril Poidatz.

Selon le document financier, 23 salariés du groupe s'étaient vu attribuer 5% du capital de Free Mobile en 2010 et 2011 avec possibilité de voir ces actions échangées contre du numéraire ou des titres Iliad, échange autorisé par le conseil d'administration du groupe le 14 juin dernier. D'après le Financial Times, les actions Iliad échangées représentent une valeur totale de 96,8 millions d'euros, au cours du 14 juin, et plus de la moitié concernaient les cinq dirigeants. Interrogé par l'AFP, Iliad s'est refusé à tout commentaire.

Une année 2018 difficile

Ces derniers mois, le groupe a mené plusieurs rachats d'actions sur le marché, que son fondateur Xaviel Niel avait expliqué, lors d'une conférence de presse à l'occasion de la présentation des résultats semestriels, par une volonté de compenser les actions créées lors du lancement de l'opération d'actionnariat salarié, mais également la distribution d'actions gratuites.

Iliad, présent en France et en Italie, a connu une année 2018 difficile, avec une baisse de son nombre d'abonnés, pour la première fois depuis son arrivée sur le marché mobile en 2012, et des critiques de la part des investisseurs sur la stratégie du groupe. Si le nombre d'abonnés a continué de baisser sur le premier semestre 2019, l'opérateur a cependant vu son chiffre d'affaires progresser de 7,9%, à 2,49 milliards d'euros, avec un retour de la croissance de son excédent brut d'exploitation dans l'Hexagone, après plusieurs trimestres de baisse. Iliad a également annoncé avoir dépassé les 4 millions d'abonnés sur le mobile en Italie, 14 mois après son lancement de l'autre côté des Alpes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2019 à 10:45 :
Si c'est en actions votre titre est faux puisque celles ci peuvent dévisser dès demain matin les gars n'ont pas intérêt à les vendre immédiatement, ils ont intérêt à les garder c'est bien plus intelligent que de verser directement les euros par millions.
a écrit le 06/09/2019 à 18:23 :
fichtre
pour une boite dont le president se plaind de ne pas avoir d'argent pour payer les frequences 5g au meme prix que les autres ( et que c'est pour ca que limite on devrait lui offrir pour qu'il puisse casser les prix), elle ne se porte pas si mal..........
Réponse de le 08/09/2019 à 19:16 :
NiEL est le premIer de cordée de MANU : la technique du ruissellement ne fonctionne pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :