Xiaomi et Huawei dépassent Apple sur le marché chinois

Les deux équipementiers possèdent chacun 15% de parts du marché chinois au deuxième trimestre. Apple a vu ses ventes d'iPhones bondir de 85%, mais ce n'était pas suffisant pour rattraper la concurrence asiatique...

3 mn

L'équipementier télécoms chinois Xiaomi est, désormais, le numéro trois mondial derrière Apple et Samsung. Tandis que Huawei a connu une hausse de 39% de ses ventes mondiales de smartphones au premier trimestre.
L'équipementier télécoms chinois Xiaomi est, désormais, le numéro trois mondial derrière Apple et Samsung. Tandis que Huawei a connu une hausse de 39% de ses ventes mondiales de smartphones au premier trimestre. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)

Les chinois Xiaomi et Huawei ont détrôné Apple en terme de ventes de smartphones en Chine au deuxième trimestre, le géant américain voyant pâlir son étoile sur le premier marché mondial, selon un classement indépendant publié lundi 3 août.

Xiaomi et Huawei possèdent, à eux deux, un tiers du marché

Xiaomi occupe le premier rang pour la période avril-juin, avec 15,9% de parts du marché, a indiqué le cabinet Canalys dans un communiqué. Son compatriote Huawei, équipementier télécoms, le suit en deuxième position, avec 15,7% du marché chinois.

Apple, le sud-coréen Samsung et le chinois Vivo n'arrivent qu'après, a ajouté Canalys, sans fournir leurs parts de marché respectives.

La marque à la pomme, qui dominait les ventes de smartphones en Chine au premier trimestre, a donc trébuché en troisième position en dépit du lancement à l'automne dernier de ses modèles iPhone 6 et iPhone 6 Plus, à l'écran large censé séduire les acheteurs asiatiques.

"La compétition entre les principales marques de smartphones n'a jamais été aussi intense. Xiaomi aura fort à faire pour se maintenir en tête sur les trimestres à venir", observait Wang Jingwen, analyste de Canalys.

Pourtant, Apple double son chiffre d'affaire dans la région

De fait, si Apple recule en parts de marché, ce n'est pas parce que ses performances s'effritent. Bien au contraire: ses ventes d'iPhones ont bondi de 85% au deuxième trimestre en Chine continentale, à Taïwan et Hong Kong, avec un doublement de son chiffre d'affaires, dans la région, à 13 milliards de dollars, selon le groupe.

"Nous sommes extrêmement optimistes sur la Chine (...) Nous serions fous de changer nos plans" d'investissements accrus, a commenté le patron d'Apple Tim Cook, évoquant "un niveau incroyable et inédit d'opportunités".

Xiaomi est, désormais, le numéro trois mondial

Il n'en reste pas moins que cette nouvelle percée de Xiaomi représente un triomphe supplémentaire pour ce groupe chinois fondé en 2010, qui propose des appareils haut de gamme et riches en fonctionnalités, mais à des prix bien inférieurs à ceux de ses rivaux.

Ayant connu une ascension fulgurante, il est désormais numéro trois mondial derrière Apple et Samsung. En février 2015, l'équipementier avait détrôné Samsung, alors leader, sur le marché chinois des smartphones. En avril dernier, le fondateur de Xiaomi Lei Jun, affirmait vouloir accroitre ses recettes en service internet et devenir n°3 sur le marché indien.

Huawei privilégie les smartphones Android

De son côté, Huawei avait fait état, en juillet, d'une hausse de 39% de ses ventes mondiales de smartphones, au premier semestre 2015. Le groupe a connu sa plus forte croissance en cinq ans. Sur le marché chinois, il se différenciait de Xiaomi en visant des créneaux distincts du secteur.

De fait, les experts estiment que Huawei cherche surtout à concurrencer Samsung pour dominer les ventes de smartphones Android en Chine. Le groupe investissant, par ailleurs, massivement dans les technologies 5G pour s'assurer des sources futures de croissance.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 03/08/2015 à 22:52
Signaler
Quand l'élève dépasse le maitre et ce n'est que le début... L'Amérique (et les autres également) ont contribué à leurs propres mort et avec le sourire en plus.

à écrit le 03/08/2015 à 17:10
Signaler
Crée en 2010... Mais ou sont nos alcatels, sagem etc.... Ils n'ont rien fait et n'ont rien vu venir ! Comme nos dirigeants politiques ...

le 14/08/2015 à 11:47
Signaler
Vous voulez rire !!! Nos dirigeants politiques.....ont préféré introduire un 4éme opérateur ( erreur historique ) qui s'enrichit scandaleusement en détruisant le secteur des télecoms sous sa couverture de faux chevalier blanc mais en s'équpant de ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.